Deux décès tragiques dans la gendarmerie nationale

La gendarmerie nationale est endeuillée après les décès accidentels hors service de deux militaires les 22 et 28 février. Des cagnottes sont mises en ligne pour soutenir les familles.

Le premier gendarme appartenait à l’escadron de gendarmerie mobile de Longeville-les-Saint-Avold en Moselle. Il est décédé dans un accident de moto dans les Hautes Alpes, son département d’origine. Son père est également gendarme à la brigade motorisée de GAP.

Comme l’explique La Voix du Gendarme, une cagnotte a été ouverte par la Fondation Maison de la Gendarmerie au profit de sa famille. Des camarades du militaire ont également lancé une collecte sur la plateforme Leetchi.

Un second militaire a perdu la vie le 28 février. Le gendarme, maréchal des logis-chef, était affecté au peloton autoroute de Bayonne, dans le Pays-Basque. Il est mort en montagne lors d’une randonnée qu’il effectuait seul. Après l’annonce de sa disparition, ses collègues du peloton de gendarmerie de Haute montagne d’oléron-Sainte-Marie ont retrouvé son corps après d’intenses recherches. Il aurait été victime d’une chute.

Une cagnotte a également été mise en place afin de soutenir sa compagne et ses enfants. Vous pouvez participer en vous rendant sur ce lien.

Source : Actu Pénitentiaire

bandeau-Asso-APG-1024x91 Resized

L’Association Professionnelle Gendarmerie (APG) présente aux familles et à leur camarades  ses sincères condoléances.

bougie-carree600x400

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.