Des « vaccins » Covid illégaux en France : La bombe de CAB/Réaction 19 !

PF, auteur du blog Grinçant.com

Ahurissante, la découverte de Me Carlo Alberto BRUSA (CAB), avocat et président de l’association Réaction 19 !
Il la livre dans sa vidéo du 26/08/2021, intitulée « Y-A-T’IL ENCORE UNE VACCINATION COVID EN FRANCE ? » seulement disponible sur le site de Réaction 19 tellement la censure est active à son encontre.
En résumé, l’Union européenne a accordé une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) « conditionnelle » (et par conséquent provisoire) à quatre médicaments/thérapies géniques qualifié(e)s, à tort, de « vaccins ».
Chacune de ces AMM conditionnelles est attribuée à une substance dont le nom est strict, rigoureux, et important. C’est la base en Droit, et aussi en pharmacologie. Un code est un code, un nom est un nom, une marque est une marque, un mot est un mot, un tiret est un tiret (-) et non un underscore (_).
Pour que ces quatre « vaccins » soient picousés en France, il a fallu un décret (16/10/2020) du Premier ministre, notre « flèche » Jean CASTEX, en étroite collaboration avec le véreux VÉRAN, sinistre de la « Santé »…
Et, tenez-vous bien, ils n’ont même par repris strictement les noms/appellations des AMM conditionnelles ! Ce décret est donc caduc/inapplicable depuis le début !
Et pour couronner le tout, le Vidal, la « bible » des médecins, fait référence à des appellations encore différentes !
Bref, médecins comme pharmaciens prescrivent, délivrent et/ou injectent des choses qui ne correspondent à rien. Et dans les « vaccinodromes » on vous inocule des produits qui n’ont possiblement rien à voir avec les AMM conditionnelles !
Un peu comme si je voulais me faire injecter de la sardine « Le Trésor des Dieu  », code EAN 3 188720 000054, pour devenir une sardine à l’huile végétale, et que l’on m’inocule à mon insu du code EAN 5 702024 200316 qui me transformerait en… morue, puisque ce code correspond à du foie de morue de marque Officer !!! (Et encore, je ne vous parle pas de marques Lidl ou Aldi et consorts pour la qualité de la « transformation » !)

Versus/Substitution

Ou imaginez tout simplement que vous présentiez en guise de « pass sanitaire » un QR code qui n’est pas le vôtre ou qui est bidouillé/falsifié…

Vous trouvez que je vais trop loin dans l’exemple ?
Détrompez-vous, car c’est encore pire pour cette histoire de « vaccins »…
L’AMM conditionnelle du plus utilisé/injecté a été attribuée à la seule société allemande BioNTech, et en aucun cas à la société américaine Pfizer (multi condamnée dans divers scandales) qui n’a rien à faire — légalement et pharmacologiquement parlant — dans ce capharnaüm ! Le « Pfizer-BioNTech » est donc une monstrueuse magouille pour l’Europe, et surtout la France, car il n’existe tout simplement pas légalement !

Me Brusa/Réaction 19 assigne en justice (référé) le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM), l’Ordre national des Pharmaciens, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM), ainsi que le Vidal. La première audience doit se tenir le 21 octobre prochain au Tribunal Judiciaire de Paris, et en attendant il demande l’arrêt immédiat de toute « vaccination » avec ces produits douteux de A à Z !…

Oh que c’est cynique et finalement plaisant à observer tout ça !;-)
Ils vont bien finir par l’avoir profondément dans le cul tous ces fumiers, et pas seulement en intramusculaire !!!

© PF/Grinçant.com (2021)

Ahurissante, la découverte de Me Carlo Alberto BRUSA (CAB), avocat et président de l’association Réaction 19 !
Il la livre dans sa vidéo du 26/08/2021, intitulée « Y-A-T’IL ENCORE UNE VACCINATION COVID EN FRANCE ? » seulement disponible sur le site de Réaction 19 tellement la censure est active à son encontre.
En résumé, l’Union européenne a accordé une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) « conditionnelle » (et par conséquent provisoire) à quatre médicaments/thérapies géniques qualifié(e)s, à tort, de « vaccins ».
Chacune de ces AMM conditionnelles est attribuée à une substance dont le nom est strict, rigoureux, et important. C’est la base en Droit, et aussi en pharmacologie. Un code est un code, un nom est un nom, une marque est une marque, un mot est un mot, un tiret est un tiret (-) et non un underscore (_).
Pour que ces quatre « vaccins » soient picousés en France, il a fallu un décret (16/10/2020) du Premier ministre, notre « flèche » Jean CASTEX, en étroite collaboration avec le véreux VÉRAN, sinistre de la « Santé »…
Et, tenez-vous bien, ils n’ont même par repris strictement les noms/appellations des AMM conditionnelles ! Ce décret est donc caduc/inapplicable depuis le début !
Et pour couronner le tout, le Vidal, la « bible » des médecins, fait référence à des appellations encore différentes !
Bref, médecins comme pharmaciens prescrivent, délivrent et/ou injectent des choses qui ne correspondent à rien. Et dans les « vaccinodromes » on vous inocule des produits qui n’ont possiblement rien à voir avec les AMM conditionnelles !
Un peu comme si je voulais me faire injecter de la sardine « Le Trésor des Dieu  », code EAN 3 188720 000054, pour devenir une sardine à l’huile végétale, et que l’on m’inocule à mon insu du code EAN 5 702024 200316 qui me transformerait en… morue, puisque ce code correspond à du foie de morue de marque Officer !!! (Et encore, je ne vous parle pas de marques Lidl ou Aldi et consorts pour la qualité de la « transformation » !)

Versus/Substitution

Ou imaginez tout simplement que vous présentiez en guise de « pass sanitaire » un QR code qui n’est pas le vôtre ou qui est bidouillé/falsifié…

Vous trouvez que je vais trop loin dans l’exemple ?
Détrompez-vous, car c’est encore pire pour cette histoire de « vaccins »…
L’AMM conditionnelle du plus utilisé/injecté a été attribuée à la seule société allemande BioNTech, et en aucun cas à la société américaine Pfizer (multi condamnée dans divers scandales) qui n’a rien à faire — légalement et pharmacologiquement parlant — dans ce capharnaüm ! Le « Pfizer-BioNTech » est donc une monstrueuse magouille pour l’Europe, et surtout la France, car il n’existe tout simplement pas légalement !

Me Brusa/Réaction 19 assigne en justice (référé) le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM), l’Ordre national des Pharmaciens, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM), ainsi que le Vidal. La première audience doit se tenir le 21 octobre prochain au Tribunal Judiciaire de Paris, et en attendant il demande l’arrêt immédiat de toute « vaccination » avec ces produits douteux de A à Z !…

Oh que c’est cynique et finalement plaisant à observer tout ça !;-)
Ils vont bien finir par l’avoir profondément dans le cul tous ces fumiers, et pas seulement en intramusculaire !!!

© PF/Grinçant.com (2021)


Addenda de 14h15 :
La vidéo de Réaction 19/Me Brusa

Par solidarité, et afin d’éviter une éventuelle censure de plus à la source, j’en héberge localement une copie que je viens de réaliser.
Je vous encourage cependant à aller la visionner sur le site de Réaction 19, notamment à des fins de statistiques de visionnage, et aussi, pourquoi pas, pour adhérer à l’association (10 €/an pour un particulier), ce que j’ai moi-même fait en novembre 2020, et je ne le regrette vraiment pas compte tenu du travail effectué et de l’énergie/de la passion de CAB.

Pour passer directement à l’objet de la Brève, c’est à partir de 34:22.

Voir la vidéo ICI

Addenda du 29/08/2015-6h40 :
Communiqué de presse de Réaction 19 du 27/08/2021

Version PDF

Source : Grincant.com

MERCI À CES AVOCATS QUI VEILLENT SUR NOTRE SANTÉ, SUR NOS DROITS 🙂
LOVE ❤
Par référé établi par l’association Réaction 19, présidée par Maitre Brusa à l’encontre de l’ANSM, le CNOM, le CNOP, le Vidal pour utilisation de produits non autorisés.
Ce référé sera plaidé devant le tribunal judiciaire de Paris le 21 octobre 2021. Ce n’est pas loin.
Motif : les produits vaccinaux utilisés depuis le 27 décembre 2020 sont illégaux car non conforme aux AMM conditionnelles attribués aux fabricants par la commission européenne.
Depuis cette date de début des vaccinations, toutes les injections ont été faites avec des produits illégaux en France. Tous les remboursements de la sécurité sociale sont aussi illégaux. _
Une telle procédure impose l’arrêt immédiat de toute vaccination.
Nous aussi, nous devons faire notre part car aujourd’hui plus personne ne doit être vacciné, et cela peut rassurer tous ceux qui craignaient de devoir le faire pour préserver leur emploi ou, pire encore, de devoir faire vacciner leur enfant._
Plus nous diffuserons cette information, plus vite les vaccinations cesseront.
(Dès l’instant que nous avons connaissance de cette procédure, nous sommes responsables de toutes les vaccinations qui continuent).
Ne comptons pas sur les médias pour diffuser l’info,
prenons nous par la main et inondons nos contacts, nos voisins, les cabinets médicaux et pharmacie près de notre quartier, tous ceux qui ont un lien avec le public… etc…
car qui oserait continuer de vacciner illégalement après avoir pris connaissance de ce fait….
Les sanctions judiciaires seront sévères et personne n’y échappera.”
Dr. Michel STÉPHAN
(de Strasbourg)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.