Des soignants positifs au covid peuvent exercer à l’hôpital Nord Franche-Comté

Hôpital Nord Franche-Comté Facebook HNFC

Alors que de nombreux soignants et professionnels de santé non vaccinés ont été suspendus par leurs employeurs en phase de recrudescence de l’épidémie, le Premier ministre Castex avait fait une sortie remarquée le 5 novembre 2021 sur la pénurie de soignants pour répondre à la reprise épidémique

Une note de service de l’hôpital Nord Franche-Comté en date du 3 décembre 2021 dévoile la conduite à tenir pour les professionnels en cas de contact ou de test positif. Et c’est avec surprise que l’on peut lire que les professionnels de santé ayant un résultat Covid positif par test PCR ou antigénique peuvent continuer à soigner des patients s’ils sont non symptomatiques. Connaissant la période d’incubation de la maladie ainsi que la transmissibilité de la maladie, une personne testée positive peut donc continuer à soigner. Il est cependant précisé dans la note que ceci doit être fait en respectant les précautions d’hygiène et un suivi de la personne testée positive. Ceci est donc une première puisque jusqu’à présent toute personne testée positive devait faire l’objet d’une procédure d’éviction du personnel de soin pour une période de 10 jours. Les malades qui se rendent à l’hôpital en ayant au préalable présenté un test négatif sont ainsi susceptibles d’être contaminés par des soignants positifs au covid.

La tension hospitalière et le risque de rupture de l’offre de soins en période de reprise épidémique sont invoqués pour justifier cette mesure, alors que des milliers de soignants non-vaccinés et qui seraient en mesure de fournir un test négatif ont été suspendus.closevolume_off

Cette situation incongrue ne manquera pas de faire bondir les syndicats des soignants, tout en fournissant des arguments supplémentaires aux avocats qui pourront attaquer des ruptures d’égalité.

Auteur(s): FranceSoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.