Décès d’un capitaine du GIGN dans un accident d’ULM

Le capitaine Jérôme Favier a perdu la vie dans le crash de son paramoteur à une quinzaine de kilomètres de Dreux. Agé de 33 ans, il était le fils de l’ancien directeur général de la Gendarmerie Denis Favier.


Jérome Favier, alors élève-officier, portant le drapeau de la Gendarmerie en 2016 dans la cour d’honneur des Invalides. (M.GUYOT/ESSOR)

Un capitaine de la Force d’intervention du GIGN est décédé ce vendredi matin près de Dreux (Eure-et-Loir) dans un accident d’ULM. Agé de 33 ans, le capitaine Jérôme Favier était l’un des enfants de Denis Favier, ancien DGGN et ex-commandant de l’unité d’élite (en déplacement à l’étranger ce jour-là, pour le compte du groupe Total, dont il est le « Directeur Sécurité » depuis le 1er septembre 2016).

Selon les informations de L’Essor, l’accident a eu lieu en début de matinée après le décollage de son ULM depuis Goussainville (Eure-et-Loir), à une quinzaine de kilomètres de Dreux. L’appareil était un paramoteur, un engin classé 1 dans les Ultra légers motorisés (ULM). Il appartenait à un club de Goussainville où Jérôme Favier effectuait un stage. L’aéronef s’est écrasé dans un champ, le long de la RN 12, sur la commune de Goussainville. Les causes de l’accident n’étaient pas connues en milieu d’après-midi. La section de recherches de la gendarmerie des transports aériens (GTA) est chargée de l’enquête.

A sa sortie de l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) de Melun en août 2016, le lieutenant Jérôme Favier avait servi dans la gendarmerie mobile avant de réussir les tests d’entrée au GIGN à l’automne 2018, puis d’être breveté GIGN en décembre 2019 et promu capitaine en août 2020. Son père Denis Favier a commandé le GIGN à deux reprises (1992-1997 et 2007-2011), avant d’être nommé directeur de la Gendarmerie de 2013 à 2016.

Jérôme Favier face à son père lors de l'adieu aux armes de celui-ci, en août 2016. (M.GUYOT/ESSOR)

Lors de l’adieu aux armes du général Denis Favier, le 30 août 2016 dans la cour d’honneur de l’Hôtel national des Invalides, le drapeau de la Gendarmerie était tenu par son fils Jérôme qui était alors élève-officier à l’EOGN. Agé de 33 ans, le capitaine Jérôme Favier était père de deux enfants et son épouse attend un troisième enfant.

L’Essor présente ses condoléances attristées à la famille et aux proches du capitaine Jérôme Favier.

PMG

Source : L’Essor.org

L’Association Professionnelle Gendarmerie (APG) présente, à sa famille et ses camarades, ses sincères condoléances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.