De la folie covidiste, par Eudoxe

Conseil constitutionnel

Au cours de cette période trouble et historique que nous traversons, nous en retiendrons quelques péripéties qui resteront pour longtemps dans nos mémoires.

Nous avons pu voir, l’instauration d’une ségrégation sanitaire bafouant les principes et les valeurs de la République Française (et surtout Maçonnique) mené par le bankster de chez Rothschild et membre des réseaux mondialistes – Club Le Siècle, French-American Foundation, Bilderberg –  Emmanuel Macron au travers du passe sanitaire ou le « passe de la Honte » pour les plus récalcitrants.

Nous avons observé comment les membres du Conseil constitutionnel ont validé ce qui en principe était inconstitutionnel. Mais aux regards de ses membres comment pouvait-il être autrement ? Laurent Fabius, président de ce conseil, qui fut impliqué dans l’affaire du sang contaminé (« responsable mais pas coupable ») qui a causé plusieurs centaines de morts, et dont son fils Victor Fabius est directeur associé au cabinet américain McKinsey, celui-là même qui gère la logistique de la vaccination contre la Covid-19 en France auprès du gouvernement. Sans oublier un autre membre « éminent » du Conseil : Alain Juppé condamné à 14 mois de prison avec sursis et à un an d’inéligibilité pour prise illégale d’intérêts dans le cadre de l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris, ayant ce forfait avoir « trahi la confiance du peuple souverain ». Autre membre de droit dont l’irréprochabilité n’est plus à démontrer, Nicolas Sarkozy, récemment condamné à de la prison dans l’affaire des écoutes mais également dans l’affaire Bygmalion, pour « financement illégal » de sa campagne présidentielle de 2012. Mais rassurez-vous, il n’a été condamné qu’à un an d’emprisonnement qui sera aménagée en une détention à domicile avec un bracelet électronique et une petite amende de 3 750 euros. Voilà qui sont les garants de nos libertés et de la Constitution française.

Nous avons eu des ministres, et notamment celui de la Santé Olivier Véran – ou « Véreux » pour les internautes taquins – mentir à plusieurs reprises devant la représentation nationale et devant les médias concernant la gestion de la pandémie de Covid-19. Lui qui déclarait il n’y a pas si longtemps qu’ « il n’y aura pas d’impact de la troisième dose sur le passe sanitaire » ; ou encore que « les masques sont inutiles si vous n’êtes pas malade » ; encore mieux « le vaccin contre le coronavirus ne sera pas obligatoire ni pour prendre un transport en commun ni pour rentrer dans un restaurant et évidement pour aller travailler« . Et dernièrement, « le passe sanitaire ne saurait donc être prolongé au-delà du 15 novembre [2021] ». Sans oublier un petit dernier concernant l’efficacité vaccinale : « Le vaccin protège à 95% contre les formes graves et à 100% du confinement« . Les Hollandais, Autrichiens, Gibraltariens… ne vont certainement pas gober cet énième mensonge. On dépasse de loin le quota de mensonges de Jérôme Cahuzac sur ses comptes bancaires à l’étranger.

Voir la vidéo ICI

Nous avons suivi l’inquisition menés par une partie du corps médical gangréné en bonne partie par les lobbys pharmaceutiques et des Grands médias comme BFM TV – que certains surnomment « BFM-WC » – contre le professeur Didier Raoult ainsi que d’avoir tenté de discréditer l’hydroxychloroquine par le biais d’une étude falsifiée (affaire du Lancet Gate), ainsi que l’ivermectine dont le journaliste Jean-Loup Izambert, vient de sortir son dernier livre sur le sujet, Le Scandale Ivermectine : comment et pourquoi ils ont bloqué l’anti-covid-19, aux IS Edition.

Mais au-delà de toutes ces afflictions, notre inquiétude se porte sur le règne rampant de la déraison. La folie qui envahit les cerveaux de nos élites qui transforme notre pays en un asile psychiatrique gardé par des fous et dont les hommes sains d’esprit sont enfermés avec d’autres fous.

Pour défendre nos droits et nos libertés, on a des politiciens véreux.

Pour nous informer, on a des médias se transformant en police de la pensée.

Pour nous soigner, on fait appel à Pfizer, une entreprise qui a été condamnée à plusieurs milliards de dollars pour ses crimes et délits de par le monde.

Enfin, nous avons des millions de gens qui acceptent cet état de fait, et qui sont prêts à confier leur santé, leur libre-pensée, et leurs droits à cette caste.

N’est-ce pas là le summum de la folie covidiste ?

Source: Public Sénat

Source : Le Libre Penseur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.