Covid-19 : « le passe vaccinal est une forme déguisée d’obligation vaccinale », reconnaît Olivier Véran

Le ministre de la Santé Olivier Véran. © Crédit photo : AFP

Par SudOuest.fr
Publié le 18/12/2021 à 16h18

Dans un entretien à Brut ce samedi, le ministre de la Santé concède que transformer le passe sanitaire en passe vaccinale revient à rendre la vaccination obligatoire

Le ministre de la Santé a reconnu, ce samedi, dans un entretien au média Brut, que la transformation du passe sanitaire en passe vaccinal était « une forme déguisée d’obligation vaccinale ».

Un projet de loi dans ce sens va en effet être soumis au Parlement début janvier, a annoncé vendredi le premier ministre Jean Castex. Ce « passe vaccinal », ne pourra être activé qu’avec un schéma vaccinal complet et non plus un simple test négatif, antigénique ou PCR.

« On ne peut pas continuer à remplir nos hôpitaux »

« Le passe vaccinal est une forme déguisée d’obligation vaccinale, concède Olivier Véran ce samedi à Brut. Mais c’est plus efficace qu’une obligation. Empêcher les gens d’aller dans des bars, des restaurants, des lieux qui reçoivent du public s’ils ne sont pas vaccinés, c’est plus efficace que de leur mettre une amende de 100 euros quand on les attrape dans la rue ».

« Encore une fois, l’idée n’est pas de punir, de sanctionner, d’ostraciser, l’idée est de dire, maintenant, on n’a plus le choix, on n’hésite plus, parce qu’on ne peut pas continuer à remplir nos hôpitaux, on ne peut pas continuer à vivre comme ça sous la menace de vagues épidémiques parce que 5 millions de Français ne font toujours pas le choix de se protéger », a-t-il encore insisté.

Un peu plus tôt ce samedi, le ministre de la Santé a annoncé que la vaccination sera proposée aux enfants de 5 à 11 ans à partir de mercredi « si tout va bien », ainsi qu’une troisième dose obligatoire pour les soignants et les pompiers à partir du 30 janvier.

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.