Covid-19: la France autorise le traitement qui a été utilisé sur Donald Trump

Olivier-Veran-976130

Le ministre de la Santé Olivier Veran – BFMTV

La France accorde une autorisation temporaire pour l’utilisation des traitements à base d’anticorps monoclonaux. Le pays va recevoir des dizaines de milliers de doses d’ici la mi-mars, vient d’indiquer ce jeudi Olivier Veran.

“Un nouveau motif d’espoir”. C’est ainsi que Jean Castex a qualifié le nouveau traitement autorisé par la France.

Le pays a accordé ce jeudi une autorisation temporaire d’utilisation pour le traitement par anticorps monoclonal du laboratoire américain Eli Lilly pour les formes symptomatiques légères à modérées de Covid-19 chez les adultes non hospitalisés à risque élevé de formes graves, a-t-on appris jeudi auprès de l’Agence du médicament. Il s’agit d’un traitement similaire à celui administré en novembre dernier à l’ex-président américain Donald Trump.

Une première en France

C’est le premier anticorps monoclonal anti-Covid disponible en France, a précisé pour sa part la Direction générale de la Santé (DGS) dans une note.

Pour garantir un maximum d’efficacité, ce traitement (qui utilise un anticorps appelé bamlanivimab) doit être administré dans un délai maximal de 5 jours après le début des symptômes. L’efficacité de ce traitement sur les variants dits sud-africain et brésilien n’est pas démontrée”, précise cette note.

“Il est indiqué pour le traitement des formes symptomatiques légères à modérées de COVID-19 chez les adultes non hospitalisés pour Covid ayant un test virologique de détection du SARS-CoV-2 positif, et à risque élevé d’évolution vers une forme grave de COVID-19”, poursuit-on de même source.

L’Allemagne a annoncé l’achat fin janvier pour 400 millions d’euros de ces traitements et la France pourrait y consacrer 170 millions d’euros selon Le Figaro.

La France a commandé des dizaines de milliers de doses qui arriveront à la mi-mars”, assure le ministre de la Santé Olivier Veran.

Dans le cadre de cette autorisation temporaire, ce traitement ne peut être prescrit que par un médecin hospitalier et doit être administré, par voie intraveineuse à l’hôpital, est-il détaillé.

La dose recommandée de bamlanivimab est une perfusion unique de 700 mg par voie intraveineuse administrée sur une durée de 60 minutes, a indiqué l’ANSM.

Ce traitement cible notamment les patients de plus de 80 ans, les transplantés d’organes comme les greffés du rein, les dialysés, les patients sous chimiothérapie…

Cet anticorps “marche bien contre le variant britannique (du Sars-CoV-2), ce qui est précieux, alors que ce variant va devenir dominant”, a estimé auprès de l’AFP Brigitte Autran, experte en immunologie à Sorbonne Université. Le laboratoire Eli Lilly produit ce traitement à Fegersheim (Bas-Rhin).

Frédéric Bianchi

https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco
Source : BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *