Coups de feu devant la mosquée de Brest : ce que l’on sait

Deux personnes ont été blessées par balle devant la mosquée de Brest (Finistère) en milieu d’après-midi, ce jeudi. Le tireur est en fuite, l’imam ferait partie des victimes.

IMG_1578-1-854x641La police judiciaire procède aux premières constatations dans la cour de la mosquée de Brest. (©Côté Brest)

Les autorités de Brest (Finistère) se sont rendues très vite à la mosquée sunna de la rue de Gouesnou (quartier de Pontanézen) où deux personnes ont été blessées par des tirs peu après 16 h, jeudi 27 juin 2019 : le maire François Cuillandre, son adjoint chargé du quartier Hosny Trabelsi et le sous-préfet Ivan Bouchier.

Des témoignages recueillis sur place indiquent que le tireur aurait abordé le très controversé l’imam Rachid Eljay au prétexte de prendre une photo. Mais il aurait sorti une arme de poing et aurait tiré sur l’imam qui serait blessé à la jambe. Il aurait ensuite visé un autre homme, qui aurait été touché à l’abdomen.

Le pharmacien de l’officine la plus proche a prodigué les premiers secours aux victimes.

Lire aussi : Brest : deux blessés, dont l’imam, après des tirs devant une mosquée

Le pronostic vital ne serait pas engagé

La préfecture du Finistère précise que les deux blessés ont été conduits aux urgences de l’hôpital de la Cavale Blanche, leur pronostic vital ne serait pas engagé.

L’auteur présumé des coups de feu a pris la fuite à bord d’un véhicule.

Capture

Le préfet du Finistère demande aux habitants de ne pas se rendre sur site pour permettre le bon déroulement des opérations.

 

L’enquête a été confiée à la police judiciaire.

CaptureDes riverains interrogés sur place assurent que l’imam aurait été menacé ces derniers jours sur les réseaux sociaux.

Source : Actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.