Côtes-d’Armor. Six brigades de gendarmerie fermeraient cet été

Des brigades de gendarmerie trop peu fréquentées sur la sellette.

Des brigades de gendarmerie trop peu fréquentées sur la sellette. | OF

Ce matin, à Plœuc-sur-Lié (Côtes-d’Armor), le patron des gendarmes abordera son projet de réorganisation des brigades auprès des maires du département.

Les brigades de Plélan-le-Petit, Uzel, Maël-Carhaix et La Roche-Derrien (Côtes-d’Armor) devraient fermer leurs portes prochainement. “Ces deux dernières brigades ne recevaient déjà plus de public depuis trois ans”, nous indique dans une interview le colonel Philippe Leclercq, commandant du groupement de gendarmerie des Côtes-d’Armor. Il n’y aura plus d’accueil du public à Évran non plus, mais la brigade moto de Dinan viendra prendre sa place.

Une innovation à Collinée

Et, “à Collinée, nous voulons fermer la brigade, au profit d’un accueil ponctuel, qui verrait le jour dans la future maison des services publics. C’est une proposition du maire, dans le cadre de la création d’une commune nouvelle, qui m’intéresse beaucoup”, indique le colonel Leclercq.

“Je souhaite mettre un terme à des coquilles vides, pour mieux lutter contre la délinquance et ne pas entretenir une illusion de sécurité.” Ce dispositif ne sera effectif que quand un décret ministériel confirmera cette proposition.

Notre interview du colonel Philippe Leclercq, dans l’édition numérique et dans le journal papier du jour.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *