Contusions, dent cassée: une “gilet jaune” veut porter plainte contre un CRS qui l’a renversée

556631ae8f185b92859250f41b

Cette aide-ménagère manifestait sur un rond-point de Somain, dans le Nord, quand les CRS ont chargé les gilets jaunes. Son médecin lui a prescrit huit jours d’interruption de travail.

Une militante des gilets jaunes blessée mercredi dernier à Somain, dans le Nord, après avoir été chargée par un CRS, a fait part de son intention de porter plainte contre l’agent de police, rapporte ce jour La Voix du Nord.

Cette aide-ménagère, dont le mari touche une petite retraite, peine à joindre les deux bouts, selon le quotidien local. Alors, depuis le début de la mobilisation, elle a endossé le gilet jaune aux côtés de sa fille.

“La tête la première sur la bordure”

Mercredi dernier, alors que la manifestation organisée sur le rond-point des Quatre-Chemins se déroulait, selon ses dires, dans le calme, les CRS ont chargé les manifestants. “Bousculée”, la mère de famille, domiciliée non loin, à Masny, est tombée.

“Je tournais le dos. J’ai vu tout le monde courir, je me suis retournée trop tard et on m’a plaquée par terre. C’est un CRS qui m’est rentré dedans et je suis tombée la tête la première sur la bordure”, décrit-elle dans les colonnes de La Voix du Nord. 

Capture d’écran 2018-12-03 à 00.16.57

La manifestante en est quitte pour une dent cassée et plusieurs contusions au visage. Des blessures qui lui ont valu huit jours d’interruption du temps de travail (ITT).

Désireuse de porter plainte, la quinquagénaire s’est rendue au commissariat dès vendredi mais le policier, seul à ce moment-là, n’a pas pu enregistrer sa plainte. Mère et fille ont depuis contacté un avocat, qui a écrit au procureur.

Source : BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *