Connaissez-vous Robin Hood ?

Mon ami Hubert  Boeltz vous aide à élargir le champ des possibles et vous accompagne pour acquérir compréhension et autonomie concernant la gestion de votre patrimoine.

Vous apporte recul et expérience, à votre rythme et en fonction de vos questionnements en partageant altruisme, bon sens et spiritualité.

 

Qu’il est bon de retomber en enfance… surtout quand on peut en tirer une leçon éminemment profitable à tous.

Bonne lecture.

Hubert  Boeltz, coach Patrimonial

Qui n’a entendu parler de Robin des bois, ce héros légendaire du moyen âge ? L’histoire de ce personnage a fait l’objet de nombreuses adaptations cinématographiques.Voici maintenant les acteurs d’un film fort instructif que l’on aurait pu titrer « l’arroseur arrosé » en souvenir de Louis Lumière. Celui-ci s’est joué en quelques jours à la fin du mois de janvier dernier :

  • Robin hood (traduction anglaise de Robin des bois) est une société américaine de courtage en bourse qui a développé une application boursière pour « démocratiser la finance» avec un avantage pour ses utilisateurs : pas de frais sur les transactions. Elle a donc de très, très nombreux clients.
  • Reddit est une plateforme Internet entre un forum et un réseau social. Il est passé devant Facebook en termes de popularité pour les Américains. Elle a donc de très, très nombreux utilisateurs.
  • La société américaine GameStop corp (abréviation boursière GME) est un détaillant qui vend du matériel de jeux vidéo, des logiciels de jeux vidéo physiques et numériques, des accessoires de jeux vidéo, ainsi que des produits électroniques mobiles et grand public et d’autres marchandises dans ses magasins GameStop, EB Games ainsi que Micromania.
  • Les Hedge funds, autrement dit des fonds d’investissement souvent hautement spéculatifs, aussi appelés fonds vautour ( tout est dit dans l’appellation) et particulièrement l’un d’entre eux , Melvin Capital.

Après les acteurs, le décor. Je demande pardon par avance aux lecteurs féru de bourse, pour qui la technique spéculative de « shorting » n’a pas de secrets. Pour simplifier, c’est la possibilité de vendre un titre dont on anticipe la baisse, alors qu’on ne le possède pas encore. Si au moment où on achète réellement ce titre, il a significativement baissé, cela permet une marge substantielle. En bon français, cela s’appelle la vente à découvert.

Maintenant, passons au scénario. Il est simple. Vous additionnez une appli (Robin Hood) qui permet d’opérer en bourse en temps réel, un forum ou les traders amateurs échangent entre eux (Reddit) et une société cible des Hedge funds (Melvin Capital). Vous ajoutez une furieuse envie de la part de milliers de petits traders amateurs, de vouloir une part du gâteau réservé jusqu’alors aux Hedge funds.

À la sortie du cinéma, voici le parfait résumé du film, raconté par un grand spécialiste de l’analyse boursière, mais pas que : Cyrille Jubert :

« Leur truc, c’est qu’ils chassent en meute. Si vous jouez seul et que vous misez 500$, vous n’allez pas faire évoluer le cours de l’action. Par contre, si vous êtes 14 millions à miser 500$ avec un effet de levier en plus, vous pouvez totalement renverser la donne. Les Robins-des-Bois ont décidé de jouer Game Stop à la hausse, et étant donné leur nombre, ils ont acheté toutes les actions disponibles sur le marché et probablement plus encore, en achetant à levier.

L’action est remontée doucement. Elle était encore à 20$ le 12 janvier … puis à 44$ le 14/01 

Le 22 janvier commence la panique pour le Hedge Fund Melvin Capital, parce que sa banque ou son courtier a dû faire un appel de marge, c’est-à-dire lui demander d’apporter du cash étant donné les pertes sur sa position vendeuse. Melvin Capital a dû chercher à acheter de vraies actions, qu’il avait vendues sans les avoir en portefeuille.  Mais les Robin hood n’étaient pas vendeur. Cela s’appelle un Short-squeeze et celui-ci est magnifique ».

Effectivement, le 29 janvier, le titre est monté à plus de 347$.

Après le film, viennent les critiques : évidemment, les pleurs de Léon Cooperman, ancien de la banque Goldman Sachs et un des pionniers des Hedge funds.

Amusante la déclaration d’une représentante démocrate (équivalent de députée de gauche chez nous) Alexandra Ocasio-Cortes (AOC pour les intimes). Elle fait ce commentaire à propos du film : « Il faut admettre que c’est vraiment quelque chose de voir les Wall Streeters, qui traitent depuis longtemps notre économie comme un casino, se plaindre [de Reddit] qui traite également le marché comme un casino ».

Hilarant le fait que Janet Yellen, la secrétaire au trésor (équivalent de notre ministre des finances) du nouveau président élu Joe Biden, accessoirement ancienne présidente de la FED est impliquée star invitée (Guest star) dans cette superproduction américaine.

Mon analyse et les enseignements à tirer de cette affaire : Je pense que ce véritable raid des petits spéculateurs ne restera pas un cas isolé. Je déplore que cette action de groupe, au sens premier du terme, ce soit effectué dans un cadre spéculatif (l’Amérique reste elle-même).

Il nous montre de façon éclatante que si nous sommes en nombre et organisés, nous pouvons battre l’ennemi sur son propre terrain. Ne sommes-nous pas en guerre, en guerre, en guerre ?

Pour l’heure, je vous laisse afin d’aller faire ma méditation quotidienne. Ce soir, le thème en est l’amour inconditionnel.

Chers lecteurs, je vous aime et vous salue.

Source : Sérénité Patrimoniale

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.