Communiqué Arménie

Aucune guerre n’est « propre », des deux côtés il y a des morts, des drames. Morts de combattants et des morts victimes collatérales. Mais il semblerait que pour nos dirigeants il y a des morts pour lesquelles il faut avoir de la compassion et d’autres morts qui sont sans importance…

Chaque être humain est unique et c’est parce que il est unique qu’il est irremplaçable.

Aussi il est grand temps que notre président et tous ceux de l’U.E. cessent de faire cette différence insupportable. Que ces morts ne servent pas de faire valoir pour une politique qui les arrange. C’est ce que nous dit ce communiqué.

Le 13 septembre 2022, les forces armées de l’Azerbaïdjan ont attaqué l’Arménie, bombardant de façon aveugle plusieurs villages proches de la frontière, faisant plus de 200 morts et 7600 déplacés.

Précédemment, de septembre à novembre 2020, pendant quarante-quatre jours, ces mêmes forces azerbaïdjanaises avaient attaqué la république arménienne du Haut-Karabagh et envahi une grande partie du territoire de cette république, menant depuis lors une scandaleuse campagne de destruction et d’éradication de la riche et ancienne culture arménienne et de ses monuments.

Considérant ces faits et cette nouvelle épreuve infligée à l’Arménie, Place d’Armes tient à manifester son soutien total au peuple arménien et déplore la passivité du gouvernement français.

Qu’attendent les autorités françaises pour exiger de l’Union Européenne qu’elle applique à l’Azerbaïdjan agresseur les mêmes sanctions qu’à la Russie et notamment qu’elle cesse immédiatement tout achat de gaz et d’hydrocarbures à cet Etat ?

Auteur : Michel GUESDON, membre du Conseil d’administration de Place d’armes

Source : Place d’Armes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.