Cocktail vaccinal « Pfizer/AstraZeneca » inquiétant à Rochefort, le directeur du lieu de vaccination dans l’embarras

En plus d’être malfaisants les vaccinateurs, toutes profession confondues, sont incapables d’appliquer correctement la procédure retenue ? en bref des corrompus, irresponsables et bons à rien. Les cobayes doivent le savoir.
cocktail-vaccinal-belgique-e1617969400419

Des cas de cocktail vaccinal se pratiquent à Rochefort en Belgique. Après avoir reçu une première dose du vaccin Pfizer, des patients ont reçu une seconde dose, mais avec le vaccin AstraZeneca. Personne ne peut les rassurer sur les conséquences éventuelles que cette erreur pourrait avoir sur leur santé. Le directeur du lieu de vaccination se dédouane en invoquant un « concours de circonstances ». Des « experts » se disent rassurants, alors même que les conclusions de l’étude ne sont pas encore tombées. On nage en plein délire.

« C’est un concours de circonstances, explique Laurent Briou, directeur du WEX. Ces deux personnes ne sont pas arrivées au bon moment, elles n’ont pas présenté leur carte de vaccination Pfizer et sont entrées dans la ligne de vaccination AstraZeneca. L’incident s’est produit durant une journée où l’on alternait entre les deux vaccins. » Le produit AstraZeneca était administré en matinée et le vaccin Pfizer dans l’après-midi. Le directeur du WEX reconnaît une forme de légèreté au niveau du contrôle administratif. « On aurait dû être plus rigoureux. Nous avons d’ailleurs resserré les procédures après cet incident. »

Étude sur l’interchangeabilité

L’Université d’Oxford, qui a collaboré avec AstraZeneca pour le développement du vaccin, a lancé une étude sur l’interchangeabilité des différents vaccins.

Lire l’article

Source : Le Média442

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.