Chambray-lès-Tours VIDEO. Une course-poursuite avec les gendarmes près de Tours

Un conducteur a été interpellé récemment par les gendarmes dans la zone commerciale de Chambray-lès-Tours (37). La vidéo provient de la caméra embarquée à bord de leur véhicule.

La voiture du suspect a été pris en chasse par les gendarmes. (Images : Gendarmerie nationale)
La voiture du suspect a été prise en chasse par les gendarmes. (Images : Gendarmerie nationale)

Non, ces images n’ont pas été tournées aux Etats-Unis, mais bien en France, près de Tours (Indre-et-Loire). La vidéo provient de la caméra embarquée des gendarmes et de celle du magasin où a eu lieu l’interpellation.

En pleine zone commerciale

Le 8 décembre 2016, à 11 h, les gendarmes du peloton de surveillance et d’intervention de la compagnie de Tours effectuaient une mission de sécurisation des commerces, dans la zone de Chambray-lès-Tours.
Ils ont alors repéré un véhicule suspect dont le feu stop ne fonctionnait pas. Ils ont allumé leur gyrophare et la sirène pour inviter le conducteur à s’arrêter… Or celui-ci, non seulement a refusé mais a accéléré. Sur la vidéo, on voit le véhicule s’engouffrant dans un parking, pied au plancher, risquant à plusieurs reprises de causer un accident.

Relayée sur la page facebook de la gendarmerie d’Indre-et-Loire, ce lundi 19 décembre, la vidéo fait déjà le buzz.

https://www.facebook.com/gendarmerienationale/videos/1298435600220632/

Stupéfiants et port d’arme prohibée

Finalement, le conducteur s’est garé… Armes au poing, les gendarmes ont procédé à son interpellation. Un passager se trouvait également à bord.

Bonne pioche pour les militaires : l’homme au volant roulait sans assurance et sous l’emprise de produits stupéfiants.
Mieux encore : il transportait plusieurs dizaines de grammes de résine et d’herbe de cannabis ainsi qu’un couteau papillon.

Le conducteur jugé au tribunal

De multiples délits lui étaient reprochés (refus d’obtempérer, mise en danger de la vie d’autrui, détention de stupéfiants, port d’arme prohibée, défaut d’assurance). Jugé en comparution immédiate, il a été condamné à 12 mois d’emprisonnement dont 6 mois ferme, avec annulation de son permis de conduire.

Source : Le Courrier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.