“Ce soir, nous irons au bal”

carillon

Il est rare que je fasse ce genre de publication mais pour une fois j’ai voulu partager avec vous ce clip de 4mn 38s qui je le pense ne vous laissera pas indifférent. 

Il a été partagé plus de 38.000 fois sur Facebook depuis le 17 mars 2016. N’hésitez pas à le partager à votre tour et à nous faire savoir votre sentiment. Le nombre de lectures ici nous dira si nous avons bien fait de le publier et si vous l’avez apprécié… 

Ronald Guillaumont

La nouvelle chanson d’HK et les saltimbanks, « Ce soir, nous irons au bal », est un hommage aux victimes du 13 novembre dernier. La réalisatrice Sandrine Herman en a réalisé le clip, qu’elle offre en exclusivité à l’Humanité. Un clip formidable d’énergie, un appel à résister à l’obscurantisme, joué en langue des signes par des sourds. Rendez-vous au Carillon à Paris le 10 avril.

La Place de la République, La Belle équipe, le Bataclan, Le Carillon. Dès les premières images du clip d’HK et les Saltimbanks, le ton est donné.  “Ce soir nous irons au bal” est un hommage aux victimes des attentats du 13 novembre. Et un appel à résister à l’obscurantisme : “Ils voudront nous diviser / Du premier jusqu’au dernier / Chercheront à petit feu / à étouffer nos libertés” chante le Roubaisien d’origine Kaddour Haddadi, alias HK, dans le premier couplet.Mais la fête prend vite le dessus et c’est dans une danse joyeuse que nous entraînent HK et ses Saltimbanks dans ce clip réalisé par Sandrine Herman. Un appel à résister, à célébrer plus que jamais la liberté dont nous avons la chance de pouvoir jouir.”Nous tout ce que l’on veut / Tout ce que l’on désire / Aimer la vie tant qu’on le peut / Et puis qu’on nous laisse sortir / Telle est notre résistance / Face a la peur ne pas céder / Notre joie notre délivrance / Renversons la table Allons danser“.

“Nous danserons ma belle / Tous les deux entre les balles”

L’accordéon s’envole, les violons s’emballent, dans ce savant mélange d’ici et d’ailleurs dont HK a la secret, depuis ses premières armes affutées au hip hop à l’époque du Ministère des Affaires Populaires jusqu’aux mélodies colorées jouées avec les Saltimbanks.

Et ça fait du bien. Le clip est une bouffée d’énergie à savourer sans modération dans ces temps de grisaille. Et puis les danseurs chantent en langue des signes. Comme un hymne à la fraternité, par delà et avec toutes les différences.
Les terroristes ne sont pas prêts d’avoir gagné : ” Ce soir nous irons au bal / Ce soir nous danserons de plus belle / nous danserons ma belle / Tous les deux entre les balles“.

HK et les Saltimbanks joueront au Festival des Echanteurs le 8 avril prochain à Noyelles-Godault.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *