Cazeneuve aux élèves gendarmes : il faut « tirer les enseignements des manifestations récentes »

Le ministre de l’Intérieur a déclaré qu’il fallait « tirer les enseignements qui s’imposent » après les manifestations comme celle de Sivens, où le jeune Rémi Fraisse a trouvé la mort.

Pour Bernard Cazeneuve, il faut tirer les leçons des "manifestations récentes". (archives).

Pour Bernard Cazeneuve, il faut tirer les leçons des « manifestations récentes ». (archives).

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve s’exprimait ce vendredi 27 novembre lors de la cérémonie de « remise des sabres » aux élèves de l’école des officiers de la gendarmerie nationale à Melun. Il a déclaré qu’il fallait « tirer les enseignements qui s’imposent » après les « manifestations récentes », notamment à Sivens.

Selon le ministre, il faut « mieux prendre en compte les nouvelles formes de contestation radicale qui se développent ». Il faut « faire évoluer nos matériels pour nous adapter à ces nouveaux contextes, tout en garantissant avec toujours plus d’efficacité la sécurité des gendarmes engagés sur le terrain », a déclaré Bernard Cazeneuve.

« Soutien » à la gendarmerie

Mi-novembre, le ministre de l’Intérieur avait annoncé l’interdiction des grenades offensives à l’origine du décès de Rémi Fraisse tué lors d’une manifestation le 26 octobre, sur le site du barrage contesté de Sivens (Tarn).

« L’action des forces de l’ordre n’a qu’un objectif : faire appliquer la loi républicaine, protéger les personnes et les biens« , a-t-il ajouté, précisant que les missions de sécurité « sont particulièrement exigeantes et doivent être menées avec sécurité et confiance ».

« Face aux attaques qui ont cherché, ces dernières semaines, à salir son honneur, il était de mon devoir d’exprimer à nouveau ma confiance et mon soutien à la gendarmerie nationale et de rappeler son attachement profond aux valeurs de la République », a poursuivi le ministre.

Réhabilitation du parc immobilier de la gendarmerie

Il a rendu un hommage appuyé au directeur général de la gendarmerie nationale, le général Denis Favier, qui « porte haut les couleurs de la gendarmerie » et qui est un « avocat redoutable lorsqu’il s’agit de défendre le budget de la gendarmerie nationale« .

Par ailleurs, le ministre a annoncé l’adoption d’un plan de réhabilitation du parc immobilier de la gendarmerie, de l’ordre de 70 millions en 2015, « permettant la reprise des investissements et le lancement d’un trentaine d’opérations de réhabilitation lourdes ».

Source : RTL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.