Castelnaudary. «Heavy», le gendarme à quatre pattes

Équipe cynophile

Le gendarme Foch et «Heavy», un duo très complice. /Photo DDM, Gladys.
Le gendarme Foch et «Heavy», un duo très complice. /Photo DDM, Gladys.

Guilhem Folch et «Heavy», c’est une belle histoire d’amitié. D’heureux concours de circonstance en heureux concours de circonstances, ces deux-là étaient faits pour se rencontrer et travailler ensemble tant la symbiose est grande entre le maître et son chien. «Heavy», c’est un magnifique berger belge malinois, au pelage doré comme les blés d’été, à l’affection exubérante… une bête exceptionnelle de gentillesse, mais que l’on ne s’y trompe pas… «Heavy» vaut plusieurs gendarmes», résume le capitaine Thierry Gueudré, commandant la brigade de gendarmerie chaurienne. Sous ses airs patelins, il n’y a pas mieux que «Heavy» pour ramener l’ordre. Il lui suffit de montrer les crocs et le calme revient dans la seconde. Même les plus belliqueux filent droit… Elle n’a pas aussi son pareil pour dénicher les produits stupéfiants, à la grande fierté de son maître, le gendarme Folch.

Lui, c’est par hasard qu’il s’est découvert cette vocation de maître-chien, par hasard que ce passionné d’alpinisme, gendarme adjoint au peloton de haute montagne de Bagnères-de-Luchon, a de suite su qu’il voulait faire de son métier, le travail en équipe cynophile. C’était en 2003. En 2012, il passe les tests d’aptitude de maître-chien qu’il réussit brillamment, en tête des candidats de la région, postule au PSIG chaurien qu’il rejoint et part en fin, en septembre dernier, direction Grammat, dans le Lot, pour trois mois de stage avec «Heavy» confiée par le maître-chien de Narbonne qui avait commencé à la dresser pour lui. «Heavy» travaillant bien et faisant montre de vraies prédispositions pour la mission qu’on allait lui confier, est devenue propriété de la gendarmerie et naturellement confiée au gendarme Folch sans qu’ils aient tous deux à passer par les tests habituels de compatibilité et d’affinités. Pour Guilhem, «Heavy», c’est le meilleur chien, une bête exceptionnelle, vive, persévérante -une grande qualité quand il faut chercher. Elle ne lâche jamais».

Pour «Heavy», si elle ne sait pas parler, ses élans d’affection envers son maître en disent plus longs que des mots. Elle est spécialisée dans la défense et la recherche de produits stupéfiants. Le duo s’entraîne très régulièrement. La «miss» fonctionne à la récompense et au jeu. «Lors du mordant sur costume… C’est une balle de 80 kg. C’est la fête», sourit son maître. Avec lui, elle part en patrouille. «C’est un outil de travail très très intéressant pour la sécurisation et les enquêtes», souligne le capitaine Gueudré, ravi de pouvoir compter sur l’équipe cynophile pour des patrouilles pédestres dans l’hypercentre comme pour la prochaine fête du cassoulet.

«Elle est très forte en défense», confirme le patron du PSI, le lieutenant Bouloc. «C’est un vrai plus. Elle sait être dissuasive lors d’interpellation». «Heavy» et son maître interviennent également hors département, quand ils sont de permanence sur la région, une semaine tous les deux mois. Dernièrement encore, «Heavy» s’est distinguée en découvrant 4,5 kg de cannabis pour la plus grande fierté de son maître qui confie qu’elle est encore plus grande quand son chien en découvre moins de 1 g «parce que cela montre qu’elle travaille bien». «Elle a déjà à son actif, de nombreux résultats positifs et cela ne fait que six mois qu’elle est là», relève le lieutenant Bouloc».

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.