Canton d’Ailly-le-Haut-Clocher : les escrocs au camping-car à 1000 euros arrêtés

P1200276

Le 11 septembre, nous vous relations l’affaire de Jean-Pierre, habitant du canton d’Ailly-le-Haut-Cocher, victime d’une escroquerie en croyant acheter un camping-car via, une annonce, à seulement 1000 euros. À l’autre bout du fil, la propriétaire du véhicule joue sur l’empathie : veuve éplorée, elle souhaite donner son camping-car suite au décès tragique de son mari, survenu lors des attentats de novembre 2015. De multiples correspondances ont alors lieu entre la rédactrice de l’annonce et Jean-Pierre, qui tombent d’accord. Un livreur doit acheminer le véhicule contre « la somme de 1000 euros en mandat cash urgent ».

Le premier mandat est émis au bénéfice d’un certain Régis Morier. Le lendemain, le livreur contact de nouveau l’acheteur. Il lui indique s’être fait arrêter par la gendarmerie suite à l’absence du certificat de donation et que de ce fait, un nouveau mandat de 399 euros est nécessaire. Jean-Pierre retourne à la Poste et envoie l’argent. Les mandats encaissés, Jean-Pierre et son épouse ne seront jamais livrés et n’auront plus aucune réponse de la part du vendeur ou du transporteur.

L’enquête de gendarmerie a permis de mettre à nue un important trafic : les auteurs présumés de cette arnaque (père et fils) ont été interpellés dans le Valenciennois le 13 décembre dernier. Leur activité d’escroquerie a permis aux gendarmes de relever l’envoi d’un peu plus de 100000 euros à destination du Bénin, sans subside pour les auteurs.

La gendarmerie d’Abbeville, sous la direction de la brigade des recherches d’Abbeville, a permis de recenser 24 victimes au niveau national, y compris celle d’Ailly-le-Haut-Clocher, soit presque 23 000 euros de préjudice cumulé.

« Il est clairement mis à jour que ces protagonistes ont servi d’intermédiaires dans le cadre d’escroqueries commises sur l’ensemble du territoire national et dont le rôle ne peut être négligé. Sans leur participation, les mandats obtenus de manière frauduleuse, n’auraient pu être encaissés et transmis à l’étranger. Ils contribuent clairement à rendre attractif ces activités illicites commises via l’utilisation d’internet et mérite une attention particulière des citoyens face à ce phénomène qui fait de nombreuses victimes au niveau national. C’est un phénomène rodé », prévient la gendarmerie qui incite à la plus grande prudence : « La gendarmerie informe et insiste, enjoint à être vigilants face à ce genre d’annonces sur le Net, ou sur des mails qui tentent de vous apitoyer, ou encore sur des annonces d’emplois qui s’avèrent être des escroqueries, et parfois même sur les sites officiels, faux organismes de crédit… n’encaissez aucun chèque en contrepartie d’un mandat renvoyé car ils sont souvent volés ».

Les auteurs de cette présente escroquerie sont convoqués devant le tribunal correctionnel d’Amiens le 4 avril 2017, et placés sous contrôle judiciaire en cette attente.

Source : Le Courrier Picard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.