Calvados. La gendarmerie de Biéville-Beuville pourrait fermer

Située au nord de Caen (Calvados), la gendarmerie de Biéville-Beuville n’accueille pas le public mais héberge un peloton spécialisé. Il pourrait être rapatrié dans une autre unité, à Caen.

Située au nord de Caen (Calvados), la gendarmerie de Biéville-Beuville n’accueille pas le public mais héberge un peloton spécialisé. Il pourrait être rapatrié dans une autre unité, à Caen. | Jérôme Fouquet

Située au nord de Caen (Calvados), la gendarmerie de Biéville-Beuville n’accueille pas le public mais héberge un peloton spécialisé. Il pourrait être rapatrié dans une autre unité, à Caen.

Aucune date n’est encore fixée. Mais le maire de Biéville-Beuville s’en est inquiété lors du conseil municipal, la semaine dernière : « La gendarmerie pourrait fermer. »

La petite commune au nord de Caen n’héberge qu’un Psig : un Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie. Ces unités, équivalentes chez les gendarmes aux Brigades anti criminalité (Bac) chez les policiers, n’ont pas vocation à accueillir du public, pour enregistrer des plaintes par exemple. Elles sont formées pour agir sur le terrain, notamment en cas d’affaires sensibles (malfaiteurs armés, par exemple).

Située au nord de Caen (Calvados), la gendarmerie de Biéville-Beuville n’accueille pas le public mais héberge un peloton spécialisé. Il pourrait être rapatrié dans une autre unité, à Caen.
Située au nord de Caen (Calvados), la gendarmerie de Biéville-Beuville n’accueille pas le public mais héberge un peloton spécialisé. Il pourrait être rapatrié dans une autre unité, à Caen. | 

Unité anti-terroriste

Une fermeture éventuelle qui s’inscrit dans un mouvement de regroupement entamé dès l’été dernier. Dans cette logique de proximité, l’effectif pourrait aller à Caen, au siège de la gendarmerie. Où a déjà été rapatrié le Psig d’Évrecy (sud de Caen). Comme tous les départements, le Calvados doit en effet se doter d’un Psig Sabre : un peloton encore mieux formé et armé, capable de répondre à une attaque terroriste.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.