Brigitte Macron va engager des poursuites après les rumeurs transphobes à son propos

Par Jean Cittone Publié il y a 8 heures, Mis à jour il y a 7 heures

La Première dame, ciblée sur Twitter par des rumeurs absurdes, l’accusant d’être un homme du nom de Jean-Michel Trogneux, va porter plainte.

Les fausses informations transphobes circulant à propos de Brigitte Macron ne sont pas prises à la légère par la Première dame. Contacté, son entourage confirme en effet au Figaro que Brigitte Macron compte engager des poursuites et qu’une plainte sera déposée contre les instigateurs de cette rumeur sur son identité.

Pendant plusieurs jours, le mot-dièse #JeanMichelTrogneux s’est en effet retrouvé parmi les sujets les plus discutés en France sur Twitter. Cette fausse information, à la fois mensongère et transphobe, a été largement relayée par une myriade d’utilisateurs du réseau social versés dans les théories du complot.

À lire aussi Brigitte Macron désapprouve l’entrée du pronom «iel» dans le Petit Robert

Brigitte Macron n’est cependant pas la première femme publique victime d’une telle campagne de désinformation. L’ex-Première dame américaine Michelle Obama, ainsi que l’actuelle Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, ont toutes les deux été victimes de fausses accusations sur leur identité sexuelle.

Source : Le Figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.