Brest : le port du masque obligatoire dans plusieurs rues à partir de ce samedi

Le préfet du Finistère vient de prendre un arrêté qui rend obligatoire le port du masque à Brest. A compter du samedi 26 septembre et dès 8 h, il faudra garder son masque dans certaines rues de la ville et aux abords des établissements scolaires, universitaires et d’enseignement supérieur.

5f6de9a969fd2_brest_covid_ubo-5016790

Le port du masque sera aussi obligatoire aux abords des sites universitaires à Brest à compter de ce samedi, 8 h • © Florence Malésieux/France Télévisions
La préfecture du Finistère a décidé de renforcer les mesures de protection contre la Covid-19 à Brest. A partir du samedi 26 septembre, dès 8 h, le port du masque devient obligatoire dans certains secteurs de la ville.
C’est dans le bas de la rue de Siam, sur le port de commerce (quai Tabarly et quai de la Douane), aux abords des universités et sites d’enseignement supérieur, des collèges et lycées qu’il faudra donc conserver son masque en extérieur.

© Capture d’écran

“Le virus continue de circuler de façon active dans la métropole brestoise où le taux d’incidence s’établit à 43,9 pour 100.000 habitants (contre 13,4 au 31 août), indique Philippe Mahé, le préfet du Finistère, dans un communiqué. De nouvelles mesures de protection de la population s’imposent”.
Il rappelle également que “le non-respect de l’obligation du port du masque constitue une infraction susceptible d’être punie d’une contravention de 135 euros”.

60.000 masques pour les étudiants et actions de prévention

La cellule de crise Covid de Brest a, de son côté, proposé une dotation de deux masques par étudiant. 60.000 masques en tissu, homologués 100 lavages, seront ainsi distribués par les établissements supérieurs.
Par ailleurs, des actions de prévention Covid-19 vont être mises en place à destination des jeunes et des étudiants. Elle est menée en concertation avec l’Agence régionale de santé (ARS), le service de santé de l’UBO et les étudiants relais-santé. Ces derniers, accompagnés de vacataires santé de la Ville de Brest, interviendront deux à trois soirs par semaine sur des secteurs identifiés et sur le campus. Ils seront formés au préalable par un médecin du Comité de lutte contre les infections nosocomiales (CLIN).

Tout ce dispositif a pour but de délivrer un message simple et clair afin de casser la courbe épidémiologique

Philippe Mahé, préfet du Finistère

La métropole brestoise étudie également la possibilité d’élargir la distribution de masques aux jeunes adultes non étudiants. De même 12.000 masques lavables seront distribués aux publics suivis par le Centre communal d’action sociale (CCAS).

Le préfet du Finistère assure que “les autorités suivront attentivement l’évolution de la circulation du virus pour prendre, le cas échéant, de nouvelles mesures”.

Source : Le Télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *