Braquages en Deux-Sèvres : deux Niortais incriminés

La gendarmerie avait ouvert une enquête à la suite du vol à main armée survenu au Lidl d’Aiffres. – (Photo archives NR, Jean-André Boutier)

Hier, deux Niortais de 21 et 22 ans ont été mis en examen à Poitiers : ils sont soupçonnés d’avoir commis un voire plusieurs vols à main armée.
Le dossier, qui se trouve entre les mains de la juge d’instruction de Poitiers Delphine Roudière, serait « volumineux » selon plusieurs sources : le jeune homme interpellé dès 6 h du matin par les forces de police et de gendarmerie, mardi, dans son logement du quartier de Souché à Niort a été mis en examen hier après-midi pour les faits de « vol en bande organisée » et de « participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime ».Agé de 21 ans, il serait notamment impliqué de près ou de loin dans le braquage du Lidl d’Aiffres survenu au petit matin du jeudi 15 octobre de l’année passée : un peu après 6 h, trois malfaiteurs encagoulés et armés de fusils avaient menacé deux salariées. Le trio avait obligé les employées, qui arrivaient sur le parking pour préparer l’ouverture au public du supermarché, à lui remettre la caisse avant de prendre la fuite à bord d’une voiture.

Sur commission rogatoire

Le jeune Niortais, défendu hier par Me Claire Louineau, avocate au barreau de Poitiers, a ensuite été confronté au juge des libertés et de la détention (JLD), dont la décision quant à une éventuelle incarcération du suspect n’avait pas été communiquée hier soir.
L’enquête, qui se poursuit sur commission rogatoire, comprendrait plusieurs autres méfaits, dont le premier remonterait à la mi-2015 : les investigations sont menées par les gendarmes de la section de recherches (SR) de Poitiers.

Le deuxième en prison

Toujours hier, un autre Niortais conseillé par Me Ambroise Garlopeau a été reçu par Delphine Roudière, qui l’a également mis en examen pour les mêmes raisons : à 22 ans, il est déjà incarcéré à Angoulême (Charente) pour d’autres supposés crimes, notamment une série de violences avec armes perpétrées contre des Tchétchènes en début d’année dans le quartier du Clou-Bouchet, à Niort ( notre article du 5 février)  : sur les six mis en cause interpellés, trois avaient été emprisonnés au soir du mercredi 3 février dernier, dont lui. Il cumule actuellement mises en examen pour tentatives d’assassinat et de meurtre.
Dans cette nouvelle affaire l’incriminant, le JLD a entériné son placement en détention provisoire. Par le passé, le jeune homme avait été soupçonné d’avoir braqué, à l’automne 2012, la supérette « 8 à Huit » à Chauray : il avait été relaxé en première instance, puis en appel.

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.