Bouc-Bel-Air : la gendarmerie renforce sa présence pour chaque messe

Faits divers - Justice - Bouc-Bel-Air : la gendarmerie renforce sa présence pour chaque messe - 1

Au lendemain de l’attentat de Saint-Etienne-de-Rouvray et de l’assassinat du père Hamel, la gendarmerie de Bouc-Bel-Air a renforcé ses patrouilles lors de la messe dominicale. En accord avec le père Richard, curé de la paroisse, le lieutenant Navarro, commandant de la brigade de Bouc-Bel-Air et de Simiane, a décidé de mettre en place un dispositif spécifique lors de l’office religieux.

Objectif avoué : rassurer la population. Le lieutenant Navarro qui a lui-même participé à la première patrouille avec l’appui du capitaine Frédéric Jeanpierre, commandant en second de la compagnie d’Aix-en-Provence, précise : “Ce dispositif vient en complément de la patrouille habituelle. Nous la mettons également en place pour la synagogue. Les récents événements font que nous devons malheureusement changer nos habitudes car nous sommes en état de guerre. Cela se rajoute au travail quotidien et ne le remplace pas. Pour nous, il n’y a pas de vacances cet été. Par cet action, qui durera le temps qu’il faut, nous déclinons les directives ministérielles en étant au plus près des personnes“.

“Pour nous, il n’y a pas de vacances cet été”

Et à voir la réaction de nombreux fidèles ou passants qui ouvrent leur sac spontanément devant les gendarmes alors que ces derniers ne leur demandent pas, on déduit que la présence des forces de l’ordre atteint son but.

Ces patrouilles se font en coordination avec la police municipale avec laquelle la gendarmerie travaille en parfaite entente. Leur présence suit le principe de dissuasion et de réaction.

Souhaitons que la dissuasion soit efficace et que les forces de l’ordre ne soient pas contraintes d’en venir à la réaction.

Source : La Provence.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *