Bonjour, cher 0111000011101110001101. Je suis 10011110011001.

Introduction

Si nous sommes pris par les « élites » pour les imbéciles que nous sommes devenus, c’est à nous seuls qu’il appartient de ne pas le rester.

Chers nouveaux lecteurs, bonjour. Permettez-moi, en quelques lignes, de « planter le décor ». Pour les plus anciens, vous pouvez passer directement au sujet du jour.

Je vous offre l’ensemble de mes billets, pour aiguiser votre curiosité, élargir l’étendue de vos réflexions et ainsi augmenter le « champ des possibles », concernant votre patrimoine, aussi bien spirituel que matériel.

Pour ceux qui souhaitent dépasser la simple curiosité pour comprendre et agir, les « Rendez-vous d’Hubert » sont faits pour vous. Vous y trouverez les grilles de compréhension de l’effondrement en cours et surtout, comment vous y préparer psychologiquement et matériellement afin de tirer profit des évènements actuels et à venir.

Dans mes différents billets, je cite très souvent « mon ami Madri ». Pour comprendre de qui il s’agit, rendez-vous ici. Son histoire est décrite dans l’introduction du billet.

Sujet du jour : Sous prétexte d’un « plus grand confort de vie » ou encore de « modernité », c’est une véritable prison numérique qui se met en place, avec notre accord implicite. Réagissons avant que ses barreaux ne soient si étroits qu’il deviendra impossible de s’en échapper.

C’est une constante dans les procédés de mise en place de dispositifs restreignant les libertés fondamentales, que de les présenter sous de magnifiques atours.

Du simple fait de l’application du principe des vases communicants, il est pourtant aisé de comprendre que lorsqu’une personne s’enrichit, une autre s’appauvrit. Lorsqu’un gouvernement veut augmenter son pouvoir, il va le faire en restreignant celui des personnes sur lesquelles il veut prendre plus d’ascendant.

Ce principe de bon sens reste globalement profitable, tant que le niveau du déséquilibre est faible, connu et accepté par les deux parties. La malhonnêteté réside dans le fait qu’une des parties, généralement celle à l’origine de la proposition, va cacher ou travestir, par tous les moyens, l’importance de ce déséquilibre.

Voyons ensemble dans cette vidéo de 12 minutes et 56 secondes, quelques « barreaux » en matière prison numérique.

https://player.vimeo.com/video/562850205

Soyons lucide et refusons ce « progrès » qui nous aliène chaque jour un peu plus. Dans la vie, il n’y a pas de repas gratuits. Tout à un coût et accepter de croire le contraire ne mène qu’a de cuisantes désillusions. Relevons la tête et aidons ceux pour qui il est difficile de le faire seul. Retrouvons notre dignité d’humain, pour le plus grand bien de tous et en harmonie avec l’univers.

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal,

mais par ceux qui les regardent sans rien faire »

(Albert Einstein)

Chers lecteurs, je vous aime et vous salue.

Voici les liens qui vous mèneront aux sources qui m’ont inspiré ce billet :

Source : Sérénité Patrimoniale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *