Beuzeville : elle tente de se suicider dans l’église en se tranchant la gorge et en buvant du dissolvant

Drame. Une femme de 39 ans a tenté de se suicider samedi dans l’église de Beuzeville (Eure). Elle s’est entaillé la gorge au couteau et a bu du dissolvant.

La victime, originaire du Val-de-Marne, a été découverte par une paroissienne (photo PN)
La victime, originaire du Val-de-Marne, a été découverte par une paroissienne (photo PN)

Une mère de famille a tenté de mettre fin à ses jours dans l’église Saint-Hélier de Beuzeville, dans l’Eure, en se tranchant la gorge. Samedi, en fin de matinée, son corps inanimé et baignant dans une mare de sang, a été retrouvé près de l’autel, par une paroissienne, une commerçante de la commune, selon nos informations.

En plus de se trancher les veines d’un poignet et de s’entailler la gorge, « avec un couteau de boucher, enfin une lame de dix centimètres », selon un élu, cette femme a ingurgité un dissolvant, du white-spirit. Des médicaments ont également été trouvés à proximité. « Le plus évident au moment de la découverte paraissait qu’elle en ait ingurgité également, mais ça reste à confirmer », commente un gendarme du groupement de l’Eure.

Prise en charge par les secours, elle a été transportée au Centre hospitalier universitaire Charles Nicolle à Rouen, par Viking76, l’hélicoptère du Samu, qui avait atterri sur le terrain de foot municipal. « Elle est restée consciente jusqu’à sa montée dans l’hélicoptère. Au début, elle ne voulait pas que les secours interviennent, après elle râlait, elle était agitée de convulsions », raconte l’adjoint au maire qui était d’astreinte ce jour-là.

Cette femme de 39 ans, domiciliée dans le Val-de-Marne en région parisienne, avait disparu de son domicile depuis la veille. Considérée comme inquiétante en raison de tendances suicidaires de l’intéressée, cette disparition avait été signalée à la police.

« Son histoire de couple était à une phase déterminante »

La découverte du passeport d’un de ses enfants sur elle a entraîné des recherches pour savoir ce qu’il était advenu de lui. Renseignements pris par les gendarmes, il se trouvait en compagnie de son père et du deuxième enfant du couple. « Ça paraît être une personne qui est dans une situation psychologique très instable. Son histoire de couple était à une phase déterminante, explique un gendarme. Sans que l’on sache si son état en était la cause ou la conséquence. » Les raisons qui ont poussé la Val-de-Marnaise à venir à Beuzeville ne sont pas connues. Son véhicule a été retrouvé par les gendarmes, mais on ignore ce qu’elle a fait entre sa disparition et sa découverte dans l’église, notamment où elle a passé la nuit. Selon Joël Colson, maire de Beuzeville, elle n’est pas originaire du secteur et n’y posséderait pas de famille.

Source : Paris Normandie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.