Bêtise, médiocrité et barbarie

tc3a9lc3a9chargement-2-1La statue de Colbert devant l’Assemblée nationale a été taguée cette nuit et ce grand homme d’Etat traité de « salopard »sur des médias éblouis. Churchill, le vainqueur de l’Allemagne nazie, a été saccagé en Angleterre, demain chez nous, toutes les statues de Jeanne d’Arc, d’Henri IV, de Louis XIV, de Voltaire et Montesquieu, de Bonaparte, de Victor Hugo, de Jaurès, de Pasteur, de Clemenceau, du général de Gaulle et de Jean Moulin subiront le même sort. Et les monuments aux morts. Mais si, mais si! Le message est clair: il est temps de déboulonner l’histoire de France. La logique de la table rase, fondement des systèmes totalitaires, est à l’oeuvre dans un climat d’apathie générale. Détruire les oripeaux du passé pour engendrer l’ »homme neuf » rêvé par Lénine, Staline, Mussolini, Hitler, Mao et Pol Pot. Une convention de 150 citoyens soi-disant tirés au sort propose de réduire la vitesse à 110 kmH sur autoroute pour « sauver le climat ». Et cela passe, tout naturellement: triomphe de l’idiotie. A Marseille, Toulouse, Lyon, Bordeaux, Strasbourg, les Verts effectuent une spectaculaire percée et pourraient l’emporter. Souvenir de la gauche plurielle de 1997 à 2002, les belles 35 heures qui ont ravagé l’économie et le société française. Pourquoi pas? Il est même question de 28 heures hebdomadaires désormais… A Grenoble, ils ont répandu l’insécurité, la paupérisation, le ghettoïsation mais qu’importe, la mode est au Vert-climat. Dans la capitale, Notre-Drame de Paris est en excellente position. Tout est oublié, la crasse parisienne, l’insécurité, la violence, le bétonnage, le désastre de la circulation et la pollution… L’élection de 2017 et le « fillongate » revient dans l’actualité à travers les déclarations du procureur financier qui révèlent à quel point le scrutin a été faussé et manipulé, la justice instrumentalisée, la démocratie saccagée, martyrisée, assassinée. Mais tout cela passe dans la plus totale indifférence. Un sondage donne déjà au second tour deux ans à l’avance, la victoire de M. Macron contre Mme le Pen (55/45), ce fameux duel, répétition de 2017. Les Français ont tout l’air de s’accommoder de ce scénario minable, emblématique de la médiocrité ambiante et du triomphe de l’apathie, de l’inculture et de la bêtise nationale. La France des années 2020, la France des années Le Pen/Macron…  Aucun signe de réveil, d’une prise de conscience ou résistance intellectuelle, encore moins de révolte démocratique ni de rébellion. Le niveau scolaire des élèves de cinquième aujourd’hui  est équivalent à celui du CM2 en 1987. L’effondrement s’accélère. Tout cela serait-il le fruit d’un demi siècle de crétinisation par l’écroulement du niveau scolaire et l’emprise des médias télé-radios sur les cerveaux? Subrepticement, la bêtise ramène le despotisme et la barbarie. Mais alors, que faire?

Maxime TANDONNET

Source : Maxime Tandonnet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *