Bellencombre La gendarmerie de Bellencombre fermera début septembre

C’est presque une certitude : dès les premiers jours de septembre, la caserne de gendarmerie sera vide. Bellencombre prévoit déjà de racheter les murs.

La gendarmerie va définitivement fermer son rideau de fer. -

La gendarmerie va définitivement fermer son rideau de fer.

Il y a des dossiers que l’Etat préfère garder bien au chaud. Celui de la gendarmerie de Bellencombre en fait partie. Pourtant, il serait maintenant acté que les militaires quitteront cette caserne début septembre.

Une réunion à huis clos

« La nouvelle organisation ne se traduira en rien par une diminution des effectifs, mais par leur redéploiement au sein des différentes brigades de l’arrondissement afin de maintenir des délais d’intervention inférieurs à 25 minutes pour les communes les plus éloignées », précise les services de la sous-préfecture.

En effet, la sous-préfète Martine Laquièze est aux commandes. Elle a organisé une réunion à huis clos, mardi 28 avril dernier, où étaient conviées quelques personnalités politiques locales.

Bellencombre va perdre sa gendarmerie présente depuis les années 1980 et déjà la municipalité s’active.

Acheter le bâtiment

Thierry Prévost souhaite acheter les locaux. En lieu et place de la gendarmerie, le maire veut y installer la Poste, les services de la mairie et un local pour les employés communaux.

Et qu’y aura t-il à la place de la mairie et de la Poste ? « Des logements. » De même que le maire souhaite conserver les six appartements des gendarmes pour les louer à des particuliers.

Avec cette fermeture, la sécurité des villages alentours dépendra dorénavant de la compagnie de Neufchâtel. Sauf les Grandes-Ventes qui seront rattachées à Envermeu.

« Il y en a ras le bol »

Il n’en fallait pas moins pour mettre en colère le maire, Annick Bocandé : « Il y en a ras le bol. Qu’on nous fasse des organisations cohérentes ! On joue la carte du pays de Bray et voilà qu’on nous met avec Envermeu. On recommence les erreurs du passé avec des redécoupages qui n’ont pas de sens. Les gendarmes d’Envermeu ne connaissent pas les Grandes-Ventes. » Elle va prochainement écrire à la sous-préfète de Dieppe pour lui exposer sa vision.

Source : Le Réveil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.