Beaune : des automobilistes ivres à la gendarmerie

Photo illustration LBP

Inquiétante série, hier, à la gendarmerie de Beaune. Elle a débuté vers 9 h 30, lorsqu’un habitant du canton âgé de 57 ans s’est présenté à la brigade motorisée. Il avait été interpellé la veille, vers 17 heures, lors d’un dépistage d’alcoolémie qui avait révélé qu’il conduisait avec un taux de 1,51 g. Il avait pu repartir dans sa voiture, conduite par une personne qui l’accompagnait et n’avait pas bu, mais avait reçu une convocation pour être entendu.

Le problème est que son attitude et son élocution ont attiré l’attention des gendarmes, qui l’avaient vu se garer sans difficultés sur leur parking. Il a donc été immédiatement prié de se soumettre à un nouveau contrôle d’alcoolémie, qui a révélé un taux de 1,51 g ! Il a été placé sur-le-champ en garde à vue, son véhicule lui a été confisqué, et il sera convoqué devant le tribunal correctionnel.

Loi des séries : un quart d’heure après l’arrivée du conducteur ivre, le planton de la brigade a trouvé étrange la façon dont un homme manœuvrait pour stationner son véhicule sur le parking de la gendarmerie. Lorsque le conducteur, un habitant de la région de Beaune âgé de 61 ans, s’est présenté à lui, son haleine a constitué un second indice…

Le sexagénaire a donc été prié lui aussi de se soumettre immédiatement à un contrôle d’alcoolémie, qui a révélé un taux de 1,76 g.

Il a été entendu, et son véhicule a été immobilisé. Il sera convoqué devant le tribunal correctionnel dans le cadre d’une procédure en reconnaissance préalable de culpabilité (le “plaider-coupable”). L’histoire ne dit pas ce qu’il était venu faire à la gendarmerie…

Source : Le Bien Public

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.