Beaumont-la-Ronce : un trentenaire mis en examen pour assassinat

Près de cinquante gendarmes ont été mobilisés pour retrouver le disparu. - Près de cinquante gendarmes ont été mobilisés pour retrouver le disparu. - (Crédit photo Facebook gendarmerie)

Près de cinquante gendarmes ont été mobilisés pour retrouver le disparu. – (Crédit photo Facebook gendarmerie)

Un homme de 35 ans a été mis en examen, lundi, pour le meurtre avec préméditation d’un ami dont il avait signalé la disparition jeudi dernier.

Julien, 35 ans, s’est présenté à la gendarmerie le 15 décembre pour signaler la disparition d’un ami, Serge, dont il était sans nouvelles depuis trois jours.

Une disparition « inquiétante », qui a mobilisé rapidement des dizaines de militaires de la compagnie de gendarmerie de Tours, un hélicoptère et quatre équipes cynophiles, dont deux « saint-hubert », des chiens spécialisés dans la recherche de traces olfactives sur plusieurs jours.

Plusieurs balles dans la tête

Des recherches sont effectuées, notamment près du ruisseau qui traverse la commune. Une vingtaine de gendarmes de la communauté de brigades de La Membrolle-sur-Choisille et du Psig de Tours participent aux recherches dans les forêts et plans d’eau au nord du département, le tout appuyé par l’hélicoptère. En tout, cinquante militaires seront mobilisés pendant cinq jours.
La voiture du disparu, domicilié en région parisenne, est retrouvée tout près de la maison de Julien. Avec à l’intérieur son téléphone portable. Étrange.
La brigade de recherche de Tours, désormais en charge de l’enquête, poursuit les investigations et les auditions. Julien est placé en garde à vue. Finalement, il avoue avoir tué Serge de plusieurs balles dans la tête. L’arme de poing, dont il se serait servi à cinq reprises, n’a pour le moment pas été retrouvée. Le corps, en revanche, si.
L’autopsie réalisée par l’institut médico-légal confirme les déclarations.
Une information judiciaire est ouverte pour assassinat et confiée à la section de recherches d’Orléans, ainsi qu’à la brigade de recherches de Tours.
Julien Thouvenin – 35 ans, plusieurs mentions à son casier – est aujourd’hui en détention provisoire, mis en examen pour avoir, le 12 décembre dernier, tué son ami Serge Delar, âgé de 41 ans. Avec préméditation.
Pour l’heure, on ignore tout du mobile de ce crime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.