Avranches. Grégory Van Blitz, nouveau commandant de gendarmerie

020c91a7a98583355c93cfc7c448d232-avranches-gregory-van-blitz-nouveau-commandant-de-gendarmerie_2
Grégory Van Blitz, le nouveau commandant de la compagnie de gendarmerie d’Avranches. | OUEST-FRANCE

 

Arrivé le 1er août 2018 à la compagnie de gendarmerie d’Avranches, Grégory Van Blitz succède à Thierry Béterous.

« Être commandant, c’est être au contact de ses hommes et avoir une capacité de commandement riche » , résume Grégory Van Blitz, fraîchement nommé commandant de la compagnie de gendarmerie d’Avranches. Il succède à Arnaud Beltrame et au lieutenant-colonel Thierry Béterous, précédemment à la tête de la gendarmerie du Sud-Manche.

Âgé de 39 ans, le chef d’escadron Grégory Van Blitz, venu de Paris, a pris ses fonctions à Avranches, le 1er août 2018.  « À 8 h, je prenais mes fonctions et l’après-midi, l’heure était à la conception du dispositif de sécurité, à l’occasion de la venue du ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, le lendemain  » , raconte-t-il. Sous son commandement, huit unités et 150 hommes, répartis dans la zone du Sud-Manche comprenant Saint-Hilaire-du-Harcouët, Pontorson ou encore Villedieu-les-Poêles.

D’ingénieur informaticien à gendarme

Grégory Van Blitz a d’abord été ingénieur informaticien dans le civil. C’est  « par vocation personnelle », qu’il entre dans la gendarmerie. En 2005, il intègre l’école des officiers de la gendarmerie nationale à Melun, en Seine-et-Marne. Il rejoint ensuite le peloton de gendarmerie d’autoroute de Durtal, dans le Maine-et-Loire, avant d’intégrer le service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure, qui dépend du ministère de l’Intérieur, en tant que chef de section.

Quatorze ans de carrière

Dans sa quatorzième année de carrière au sein de la gendarmerie, il devient commandant de la compagnie d’Avranches, une ville qu’il découvre.  « J’avais demandé une compagnie en bord de mer avec une activité touristique. Ma demande s’étendait de la Corse à la Normandie. » Il se trouve alors muté à Avranches et vient s’y installer avec sa femme et ses trois enfants.  « Ici, je trouve exactement ce que j’avais demandé. On a la problématique du Mont-Saint-Michel et donc l’aspect touristique en bord de mer. »

« Rétablir le contact »

« Avranches est une jolie ville, à taille humaine, avec beaucoup de services. La compagnie est très variée et comprend plusieurs facettes différentes avec les flux touristiques sur la côte, des pôles urbains intéressants à Villedieu-les-Poêles et Saint-Hilaire-du-Harcouët, puis le Mortainais qui est plus rural. » Originaire de Paris, Grégory Van Blitz dit  « se sentir bien partout et être sans attache » . Il s’avoue Normand de cœur, venant depuis trente ans régulièrement dans le Calvados.

Désormais aux commandes de la compagnie d’Avranches, ses priorités s’inscrivent dans un contexte national. Il souhaite que  « le contact soit rétabli avec les élus, les commerçants et les chefs d’entreprise » . Cela induit une présence sur les marchés, par exemple, et  « un abandon de la politique du chiffre  » , assure-t-il. Grégory Van Blitz devrait rester quatre ans au commandement de la compagnie de gendarmerie d’Avranches.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.