Aujourd’hui l’administration Veran affirme que la covid est sans danger et ne circule pas dans l’air

Publié le 5 novembre 2020 par

Cinglés comme Véran !

Vous ne rêvez pas, les mêmes viennent devant deux tribunaux administratifs, d’affirmer le contraire de ce qu’ils disent au grand public ? Explication : ne pas donner de masques efficaces (ffp2) aux soignants

Ce matin  à Toulouse l’administration de Véran pour refuser de donner des masques FFP2 aux soignants, affirme que la Covid est moins dangereuse que la grippe  et ne présente aucun danger

La même administration, à Paris  pour le même refus, affirme que le virus ne circule pas activement  et nie sa présence dans l’air

Ce serait comique;

Neuf mois, le temps d’un confinement fertile. Fertile, son ministère ne l’aura été qu’en mensonges et en mépris. Devant l’Assemblée nationale, il s’est offusqué qu’on le traite de menteur, prenant à témoin de manière assez ignoble deux jeunes dans un état grave pour illustrer son à-propos et sa clairvoyance. C’est ainsi que l’arrogant s’est fait enfant, que l’invective et le mépris se sont rassemblés dans une alternative capricieuse : soit vous acceptez mes mensonges et mon mépris, soit je renie le pouvoir de représentation que le peuple vous a donné. 

Olivier Véran n’aime pas la contradiction, ce qui est en train de devenir de notoriété publique. Il a toujours raison, surtout quand il a tort, comme nous avons pu le voir pour les masques, les respirateurs, les tests lors du premier épisode du printemps. Il veut nous confiner tout l’hiver avec des tests mal utilisés qui transforment en covid les grippes et les pneumonies habituelles de l’hiver . Pire il interdit alors de soigner ces pneumonies et nous ramène à l’époque où les antibiotiques n’existaient pas

Il est déjà evident ici qu’utiliser des tests avec des seuils au-dessus de 35 et jusqu’à 40 cycles ne peut que donner de faux résultats.

Aujourd’hui, nous avons les tests positifs et les symptômes. Quels sont ces symptômes ? Des rhumes, avec nez qui coule, qui pourtant n’était pas un symptômes de la première version du Covid-19, des courbatures, parfois de la fièvre, voire de l’anosmie et de l’agueusie. Comme nous l’avons déjà, évoqué, ces symptômes ne sont pas caractéristiques du Covid-19 et de nombreuses viroses respiratoires peuvent les engendrer.

Il était dès lors évident que l’automne venu, ces symptômes allaient se démultiplier. Il était donc facile de prévoir, sachant que les tests présenteraient un grand nombre de faux positifs et que le nombre de personnes qui viendraient se faire tester seraient bien plus important, qu’on aurait un épisode épidémique. Comme nous l’avons démontré, cette épidémie n’est que l’épidémie classique des viroses automnales.

http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/avec-les-tests-veran-pcr-restez-confines-tout-lhiver

https://pgibertie.com/2020/11/05/le-danger-vient-aussi-des-co-infections-sur-217000-deces-lies-a-la-covid-aux-usa-94-sexpliqueraient-par-dautres-causes/

Face à la bêtise des Pangolins les Français sont confrontés à des formes diverses de la maladie , il faut soigner:

Monique Plaza

tSpotns4 oafremhd  · Le cas de L. Alexandre Zapolsky, 43 ans, qui était en pleine santé, montre que, contrairement aux assertions assénées durant des mois, le Covid n’atteint pas que des gens très âgés et très malades, qu’il ne guérit pas nécessairement tout seul ni, parfois, sans laisser de séquelles. La maladie est désormais bien connue grâce aux médecins qui, au lieu de pérorer sur les plateaux télé, ont examiné les patients, leur ont prescrit des bilans, leur ont administré des médicaments connus d’eux depuis longtemps. Bref, grâce aux médecins qui ont fait leur travail de médecins et ont ainsi permis de montrer quelles étaient les phases de la maladie et comment répondre aux différents symptômes par lesquels elles se manifestent et qu’ils savent traiter depuis des lustres! Cette histoire confirme que, dès les premiers symptômes de Covid, un bilan (taux d’oxygène, facteurs de coagulation…) et une prise en charge sont nécessaires pour réduire la charge virale et empêcher la submersion par l’orage immunitaire source des plus grands dangers. La Médecine doit soigner. Celle qui ne soigne pas est coupable de refus de soin et de non assistance en personne en dange

SIGNEZ

https://www.mesopinions.com/petition/sante/faut-ecouter-professeur-raoult/82737

Source : Pgibertie.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.