Au sud de Toulouse. Portée disparue depuis dix jours, les gendarmes la retrouvent… chez elle

C’est un happy end dont raffole le cinéma hollywoodien. Une femme de 52 ans, portée disparue pendant 10 jours, a été retrouvée saine et sauve, au sud de Toulouse. Chez elle…

gendarmerie-le-pays-daugeC’est en revenant avec le mari au domicile de la disparue que les gendarmes ont vu que les scellés avaient été brisés : Maryline, 52 ans, s’y trouvait, très amaigrie. (©Illustration/Le Pays d’Auge)

Ses proches s’attendaient au pire. Cela faisait neuf jours déjà que Maryline avait disparu de son domicile d’Estadens (Haute-Garonne). Il était 16 heures lorsqu’elle avait été vue pour la dernière fois, le mercredi 22 janvier 2020.

Lire aussi : Au sud de Toulouse. Une femme de 52 ans disparaît : les gendarmes lancent un appel à témoins

La quinquagénaire se volatilise

Cette femme de 52 ans aux yeux marron portait une tenue de sport (leggings et baskets) lorsqu’elle s’était volatilisée. Avait-elle fait une mauvaise chute lors d’un footing ? Était-elle blessée et sans moyens de communication ? Pire : avait-elle fait une mauvaise rencontre ?

Rapidement, face à cette disparition inquiétante, la gendarmerie de Salies-du-Salat avait lancé un appel à témoins, relayé par les médias et les réseaux sociaux.

Des scellés sur la porte

Pendant que chacun cherchait Maryline, les gendarmes passaient son entourage au peigne fin. Sans rien trouver. Le chalet dans lequel elle vivait a fait l’objet d’analyses approfondies pour savoir s’il pouvait s’agir d’une éventuelle scène de crime. Rien non plus de ce côté-là. Mais des scellés y avaient été apposés.

Loin de baisser les bras, le mari de la quinquagénaire s’apprêtait à organiser une nouvelle battue, dimanche 2 février. Et c’est en retournant au chalet avec les gendarmes, afin de récupérer des affaires, que tous ont pu le constater : les scellés sur la porte avaient été brisés.

Amaigrie mais vivante

Et dans l’unique pièce du logement, ils ont retrouvée Maryline, apparemment très amaigrie, mais bien en vie et ne portant aucune trace de coups. La victime a dû être hospitalisée. Reste désormais à comprendre pourquoi cette femme a disparu pendant près de dix jours sans donner de nouvelles à quiconque.

Où se trouvait-elle ? De quoi s’est-elle nourri ? Était-elle en possession de toutes ses facultés lorsqu’elle s’est évaporée ? Autant de questions, pour l’heure, sans réponse.

Source : Actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.