Anniversaire des Gilets jaunes ce week-end et grande mobilisation attendue le 5 décembre : la Macronie ne doit pas considérer les policiers comme du bétail à envoyer à l’abattoir !

gilets jaunes et policiers

Ce week-end à Paris, les seules manifestations déclarées sont celles organisées par le collectif Gilets Jaunes DECLA TA MANIF, l’une samedi, l’autre dimanche.

Le Syndicat France Police policiers en colère a signé un communiqué de presse commun cette semaine avec ce collectif de Gilets jaunes totalement pacifiste et légaliste animé par Sophie Tissier pour notamment condamner les violences commises contre les Forces de l’ordre et rappeler que les Gilets Jaunes ne sont pas tous des casseurs.

Le Syndicat France Police policiers en colère n’a pas la mémoire courte et n’oublie pas les nombreux moments où les policiers et les gendarmes ont fraternisé avec les Gilets Jaunes sur les ronds-points avant l’infiltration de ce mouvement par des casseurs qui, par leurs actions violentes, ont tenté de décrédibiliser cette contestation populaire.

Depuis un an, globalement, les fameuses doctrines du maintien de l’ordre ont été un fiasco ; les chiffres des blessés et des mutilés, tant du côté des Forces de l’ordre que des manifestants, parlent d’eux-mêmes.

Nos collègues servent à la fois de chair à canon sur le terrain mais aussi de fusibles juridiques lorsque les choses tournent mal. On en a l’exemple avec les deux collègues CRS renvoyés en correctionnelle pour des fautes individuelles (un jet de pavé et une gifle).

A nouveau, dans les semaines à venir, le gouvernement va engager sur des opérations de maintien de l’ordre la quasi totalité des effectifs de police alors que la plupart de nos collègues ne sont absolument pas formés à faire du maintien de l’ordre.

Tous les congés de nos collègues ont été sucrés avec la bénédiction des syndicats de police majoritaires qui vont pouvoir utiliser les maintiens de l’ordre pour venir faire leur promo sur le plateau de BFM WC pendant que les collègues vont s’en prendre plein la gueule sur le terrain..

Le gouvernement n’a pas consenti à revoir sa politique malgré une année de crise des Gilets jaunes. Bilan ? Nos collègues vont à nouveau être envoyés au feu face à des individus davantage radicalisés.

Nous mettons en garde l’Exécutif sur les conséquences sécuritaires graves pouvant découler du bras de fer auquel se livre le gouvernement avec une grande partie du peuple, exposant ainsi l’intégrité physique et la vie des Forces de l’ordre sur le terrain.

Après le macabre décompte du nombre de suicides dans nos rangs, les policiers ne sont pas prêts à ouvrir un nouveau compteur pour totaliser nos morts en maintien de l’ordre. C’est dit.manifestation déclarée gilets jaunes 16 et 17 novembre 2019manifestation gilets jaunes paris 16 et 17 novembre 2019

Source : France Police

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.