Anne-Sophie Chazaud : “Les médias sont devenus une fabrique à opinion”

L’ émission que j’ai entendue à la radio et que je viens de rechercher sur leur site pour vous transmettre la partie qui nous concerne à la suite d’une question d’auditeur à partir de la minute 49 ‘ (geste des gendarme au Trocadéro)

A la minute 52’ sur le mot complotiste.

Elle dit :

…et pourquoi pas qualifier de complotiste l’enquêteur de police judiciaire qui ne se satisfait pas des réponses de l’interrogé ?

J’ai trouvé  le parallèle pertinent et donc nous n’avons pas à avoir honte d’être traités de complotistes et c’est même un signe de bon sens et de professionnalisme. 

Au lieu de baisser la tête sous “l’insulte”*,   nous faisons au contraire ce que les journalistes devraient faire, se poser des questions et ne pas se contenter de la bouillie anesthésiante officielle.

* Me Brusa veut porter plainte pour insulte contre les media qui ont traité les producteurs de Hold-up de complotistes.
Ce mot qui n’existe pas dans les dictionnaires français traditionnels (à part s’il a été rajouté dans les dernières éditions) n’a aucun sens et provient d’une déformation par l’anglais.
Ceux qui ourdissent des complots sont des comploteurs et ceux qui ne croient pas aux thèse officielles sont des sceptiques et que ce soit en sciences ou en police judiciaire le doute est une qualité professionnelle.
Au moyen âge ils étaient taxés d’hérétiques et promis au bûcher s’ils n’étaient pas d’accord avec la puissance de l’époque, l’église catholique, ne serait-ce pas ce qu’ils souhaiteraient pour les “riens inutiles” de Macron ou d’Alexandre.
D’autant que les entreprises prédatrices (tabac, télécoms, BigPharma etc…) sont les premières à élever le doute comme l’alfa et l’oméga de leur politique marketing, puisque ils ont même organisé la fabrique du doute en stipendiant grassement des chercheurs sans honneur pour retarder la prise de décisions contraires à leurs intérêts.
Tous ces gens là sont mal placés pour nous reprocher de douter.
Extrait de la vidéo à la minute 47′ :

La vidéo complète :

230 k abonnés
Avec Anne-Sophie Chazaud: Philosophe, essayiste et chroniqueuse, “Liberté d’inexpression” (L’Artilleur)
Source : Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *