Angoulême : près de 600 objets volés mis en ligne par la gendarmerie

Interpellée fin janvier dans l’agglomération d’Angoulême, une bande originaire d’Europe de l’Est aurait sévi notamment en Charente, Charente-Maritime et Dordogne

Angoulême : près de 600 objets volés mis en ligne par la gendarmerie

B

agues, pendentifs, montres-bracelets, boucles d’oreilles, statuettes, perceuses, entre autres: pas moins de 574 scellés mis en ligne sur le site de la gendarmerie nationale proviennent du butin amassé dans le Grand Ouest par un gang de cambrioleurs interpellés fin janvier dans l’agglomération d’Angoulême.

Originaire de Lituanie, Moldavie et Géorgie, neuf hommes avaient été mis en examen pour cambriolage, dont au moins 7 ont été écroués, suite à une enquête longue de quatre mois menée par le Groupement de gendarmerie de la Charente et la section de recherches de Poitiers.”Une équipe itinérante avec une structure très organisée, de type paramilitaire, avec une hiérarchie où chacun a son rôle“, avait alors indiqué le colonel François Santarelli, à la tête du Groupement de gendarmerie charentais.

La bande serait impliquée dans une soixantaine de cambriolages, non seulement en Charente-Maritime, Charente, Dordogne, Vienne et Haute-Vienne, où trente-un cambriolages lui sont imputés, mais aussi dans le Grand Ouest, en Pays de Loire, Bretagne et Normandie entre octobre 2013 et fin janvier. D’où le site Internet mis à disposition d’éventuelles victimes.

Il est possible de joindre la gendarmerie sur une ligne téléphonique dédiée à l’enquête (06 26 40 55 12) ou par courriel (borat16@gendarmerie.interieur.gouv.fr), Borat 16 étant le nom donné à l’opération par les enquêteurs.

 

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *