Affaire Théo : une nouvelle expertise vidéo demandée par ses avocats

THEO

Justice. Selon les informations de RTL, Éric Dupond-Moretti et Antoine Vey demandent une nouvelle expertise des vidéos enregistrées par les caméras de surveillance et par un témoin.

C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire Théo. Comme le révèle RTL ce mercredi 31 octobre, Éric Dupond-Moretti et Antoine Vey, les avocats de Théo Luhaka, blessé dans la zone péri-anale par des policiers au cours d’une interpellation à Aulnay-sous-Bois en février 2017, demandent une nouvelle expertise des vidéos enregistrées par les caméras de surveillance et par un témoin. Dans ce document adressé à la juge d’instruction le 19 octobre dernier, les deux conseils considèrent que « de nombreux actes de violence subis par Théo Luhaka, clairement identifiables, n’ont même pas été relevés par les enquêteurs ».

Capture d’écran 2018-11-03 à 17.09.34

Par ailleurs, selon les précisions de ce courrier consulté par RTL, « aucun acte violent de Théo sur les policiers » n’est constaté, et les déclarations des policiers mis en examen sont « contradictoires » lorsque ces derniers affirment que le jeune homme a porté des coups et résisté à son interpellation. Éric Dupond-Moretti et Antoine Vey demandent ainsi à la juge qu’il soit procédé à « toute opération permettant d’améliorer la qualité des images ».

Comme le rappelle RTL, une expertise avait conclu en février dernier que le coup porté par un policier sur le jeune homme de 22 ans était « réglementaire » et que « les lésions créées par le bâton télescopique de défense (BTD) peuvent donc s’expliquer par l’impossibilité de maîtriser physiquement les gestes de l’interpellé ».

Source : Valeurs Actuelles

bandeau-Asso-APG-1024x91L’association Professionnelle Gendarmerie (APG) s’associe pleinement au propos de “Citoyen Solidaire ” publiés sur leur page Facebook et que nous portons à votre connaissance ci-dessous.

Il est temps que Justice soit rendue à nos Collègues Policiers et que la voyoucratie cesse de tenir le haut du pavé.

Force doit rester à la Loi !

 

Citoyen Solidaire

– AFFAIRE THEO –
Nous le disions dans une récente publication, quand les délinquants sont blessés lors d’interpellation, la famille ira jusqu’au bout de toutes les procédures pour essayer d’obtenir par tous les moyens la condamnation des policiers, quand bien même ces blessures ne sont pas consécutives à l’interpellation du suspect.

Nous en avons aujourd’hui une nouvelle preuve flagrante avec ce énième épisode de la tristement célèbre série policière dite « l’affaire Théo »
Malgré les expertises, contre-expertises médicales qui affirment que les policiers ne sont pas responsables des blessures
Malgré l’avis de l’IGPN qui statue qu’au vu des vidéos, il n’y a eu aucune violence excessive, que l’usage de la force publique a été justifiée compte tenu de la rébellion du mis en cause, hé bien l’avocat de ce « présumé » délinquant demande une nouvelle expertise et analyse de la vidéo.

Ce grand ténor du barreau, en plein accord, nous n’en doutons pas, avec la famille du « présumé » blessé, cherche par tous les moyens mis à sa disposition à pourrir la vie de ces braves policiers en faisant perdurer cette mascarade de « présumée » justice.

Nous ré-affirmons ici notre indéfectible soutien aux policiers concernés qui, on le voit sur cette vidéo (qui a fait le tour du monde), n’ont jamais fait un usage d’une force supérieure à celle nécessaire pour maîtriser un individu violent et récalcitrant.

Nous savons que ces policiers ne sortiront pas indemnes de cette partie de poker menteur et qu’ils resteront à jamais marqués par cette parodie de justice.

Nous souhaitons beaucoup de courage à ces valeureux policiers pour affronter une fois encore le mépris de ceux qui sont « présumés » rendre la justice au nom du peuple français.

Merci de votre attention.

 

Aucun texte alternatif disponible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *