Affaire Tariq Ramadan : Henda Ayari dément une nouvelle révélation

Dans “Libération”, on apprend que Tariq Ramadan aurait confié aux enquêteurs que la plaignante qui l’accuse de viol lui aurait avoué s’être prostituée dans le passé. Ce qu’elle nie formellement dans un tweet.

FRANCE-LITERATURE-PORTRAIT-AYARI

Henda Ayari accuse Tariq Ramadan de l’avoir violée dans un hôtel parisien en 2012 Crédit : JOEL SAGET / AFP
Une “nouvelle révélation mensongère pour me décrédibiliser et salir ma réputation !” C’est la réaction de Henda Ayari à un article paru dans Libération. Elle est la première à avoir porté plainte pour viol contre Tariq Ramadan en octobre dernier.

Son tweet révolté, publié le 16 mai, fait référence à un paragraphe qui raconte ce qu’aurait dit la plaignante au suspect lors de leur rencontre en 2012 : “À la fin de son intervention, Henda Ayari qui portait un foulard, selon Ramadan, serait venue discuter avec lui. Selon les dires du théologien, elle aurait confié qu’elle se serait prostituée par le passé et lui aurait demandé si cela pouvait lui être pardonné”. 


L’intéressée n’a pas tardé à démentir les faits sur les réseaux sociaux. Dans un autre message, elle revient sur un article plus ancien, également paru dans Libération, dans lequel elle était accusée d’avoir harcelé un homme.

Henda Ayari @Henda_Ayari

Il y a plrs mois j’ai eu un choc en lisant un article ds le journal évoquant le faux témoignage d’un homme qui m’accusait de l’avoir harcelé sexuellement,aujourd’hui un article qui évoque un passé de prostituée!
tjrs des propos mensongers et diffamatoires pr me salir!

Quant à Tariq Ramadan, il reste en détention provisoire. Accusé de viols par trois femmes en France, il est incarcéré depuis trois mois et sa première demande de remise en liberté vient d’être rejetée il y a quelques semaines. Tandis que d’après Le JDD, l’enquête le concernant s’étend à d’autres pays que la France, notamment en Suisse, en Belgique et en Grande-Bretagne.
Source : RTL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *