Affaire Sylvie Aubert : la gendarmerie de Dijon lance un appel à témoins

Sylvie Aubert est morte à 23 ans en 1986. Photo DR

Sylvie Aubert est morte à  23 ans en 1986

La mobylette bleue de Sylvie Aubert figure parmi les scellés que conserve le tribunal de Chalon-sur-Saône. Photo DR

La mobylette bleue de Sylvie Aubert figure parmis les scellés que conserve le tribunal de Chalon Sur Saône

La gendarmerie de Dijon  lance un appel à témoins et relance l’affaire Sylvie Aubert : « Le 14 novembre 1986, Sylvie Aubert, 23 ans, employée au magasin Mammouth de Chalon-sur-Saône disparaissait à la sortie de son travail. Son cyclomoteur était retrouvé dans la soirée, abandonné sur la chaussée à quelques kilomètres seulement de son domicile de Saint-Loup-de-Varennes. Le corps de la jeune femme était repêché cinq mois plus tard dans un cours d’eau de la commune de Geanges. Dans le cadre de nouvelles recherches, les gendarmes de Dijon s’intéressent aujourd’hui à un individu de nationalité allemande, pratiquant le culturisme, mesurant près de 1,80m pour 110 kilos et qui aurait fréquenté, au milieu des années 80, les salles de sport de l’arrondissement Chalonnais. Les enquêteurs invitent plus particulièrement les anciens adhérents du complexe sportif “American Fitness” de Chalon-sur-Saône à les contacter dans le cas où ils auraient croisé le chemin de ce ressortissant allemand. N’hésitez pas à vous rapprocher de la gendarmerie au numéro Vert mis à votre disposition : 0800 008 917.»

Retrouvez plus d’informations dans un article issu de nos archives ici.

Source : Le Bien Public

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *