Affaire Benalla : Macron veut mettre la haute fonction publique au pas

960x614_premieres-auditions-affaire-benalla-cartons-audience-chaines-retransmises

Le chef de l’État veut relancer le «spoil system» à la française en commençant par la préfecture de police de Paris.

Il a encaissé les coups, il s’apprête à les rendre. Maintenant que l’affaire Benalla semble sortir de sa phase aiguë, Emmanuel Macron commence à en tirer les leçons et réfléchit aux suites à lui donner. «Quand on remporte une victoire aussi éclatante qu’à la présidentielle, quand on obtient une majorité aussi massive aux législatives, quand on avance aussi vite sur les réformes pendant un an sans opposition, c’est vrai que le premier mur fait mal, reconnaît un proche du président de la République. Mais c’est très formateur. On apprend. Pour nous, cette affaire marque la fin de l’innocence.»

Dans l’urgence de la crise, Emmanuel Macron a demandé au secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, de travailler à une réorganisation complète du Palais afin d’éviter de «nouveaux dysfonctionnements». Ce ne sera pas tout. En arrière-plan des problèmes d’organisation interne de la présidence de la République, l’affaire a révélé une forte défiance entre l’Élysée et la haute …

Lire la suite : Le Figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.