À Redon, la gendarmerie met en garde les enfants sur le net

Le gendarme Benoît Corlay est spécialisé dans la sensibilisation des citoyens aux dangers d'internet.

Le gendarme Benoît Corlay est spécialisé dans la sensibilisation des citoyens aux dangers d’internet. | photo Ouest-France

Les vacances sont propices aux loisirs et à la flânerie, dans la nature mais aussi sur internet. Benoît Corlay, gendarme du net à la brigade de gendarmerie de Redon, a en tête toute une liste de déboires vécus par des jeunes.

Les enfants peuvent être doués pour l’informatique et se faire quand même piéger. Benoît Corlay, gendarme du net à la brigade de gendarmerie de Redon, a en tête toute une liste de déboires vécus par des jeunes.

Il explique que « si l’outil internet est une merveille de technologie incontournable pour l’entreprise, l’administration ou le particulier et sa famille, il recèle aussi en lui des dangers qu’il faut impérativement connaître ».Les paiements en ligneBenoît Corlay cite le cas d’un enfant qui procède à des petits achats sur internet et qui se retrouve abonné pour un an à une revue. « Lorsqu’un enfant utilise l’ordinateur il doit le faire sous la surveillance des parents qui est primordiale. »Les rencontresPour le professionnel aguerri, il faut que tous les parents prennent vraiment conscience des risques encourus sur la toile. Pour protéger les enfants des mauvaises rencontres, contre les usurpations d’identité, notamment celle qui consiste pour un adulte malveillant à se faire passer pour un enfant.Le temps d’écranSi le gendarme insiste sur l’importance du contrôle parental des sites visités, c’est parce que son absence a parfois provoqué des situations malheureuses. Il rappelle aussi que l’enfant ne doit pas rester trop longtemps devant « ses » écrans, son smartphone ou son ordinateur.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.