À Ambès (33), les Gilets jaunes forcés de lever le camp

les-services-de-voirie-ont-deblaye-la-voie-pendant-plus-de-quatre-heures-pour-degager-le-rond-point-du-bec-d-ambes

Les services de voirie ont déblayé la voie pendant plus de quatre heures pour dégager le rond-point du bec d’Ambès.

Bastien Munch

Installés depuis vendredi soir, la dizaine de gilets jaunes bloquant le bec d’Ambès a dû évacuer les lieux. En milieu d’après-midi dimanche, les services de voirie avaient quasiment terminé le déblaiement

Ils y ont cru. Après une première opération de nettoyage samedi en fin d’après-midi, les Gilets jaunes mobilisés au bec d’Ambès ont pourtant dû céder leur terrain d’occupation. Une dizaine de manifestants occupait le rond-point donnant accès aux entreprises pétrolières de la commune depuis vendredi soir.

Aidés des habitants, ils avaient réussi à entraver deux des quatre voies. Pour composer leurs barrages, les gilets jaunes ont pu compter sur des livraisons de pneus, branches d’arbres ou encore tonneaux. « On nous apporte même du café et des chocolatines », s’enthousiasme Nicolas, le chauffeur livreur qui fait office de leader sur place.

Huit interpellations

À dix heures ce matin, la poignée de manifestants toujours mobilisée a déchanté. Les forces de l’ordre sont arrivées pour les déloger. « Au départ seuls trois gendarmes sont venus nous prévenir que les renforts arrivaient. On ne pensait pas qu’ils allaient nous embarquer, mais ils sont venus avec plus de dix véhicules ».

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.