J’ai fait un rêve…. La Lettre ! – “Y a-t-il un sens à…”?

Il y a un an, le 15 novembre 2020 je publiais ceci. Aujourd’hui 15 novembre 2021 je crois que cette publication est toujours d’actualité….

Merci à Nyna, fidèle lectrice de Profession-Gendarme, de nous faire participer à son rêve et d’avoir composé cette jolie lettre que nous partageons avec vous : 

lettre-manuscrite-plume

J’ai fait un rêve…. ou plutôt, je n’arrivais pas à dormir, pourquoi le peuple était-il autant endormi?

Mais en fait non, il existe une faction active, active mais brisée et puis une grande partie résignée, résignée dans son silence, apeurée, puis le reste endormi. L’impasse est que le peuple est muselé par les Forces de l’Ordre au service du pouvoir, la solution est donc évidente:

Réapproprions nous nos Forces de l’Ordre!

Même si nous l’avons tous oublié, eux comme nous, ils sont aussi le peuple, brisons l’illusion qui nous a fait croire le contraire. Je vous invite à renouer le dialogue avec eux, dialogue corrompu par le politique. Nous en croisons de partout en ce moment, devant les écoles, les mairies, les supermarchés, dans les rues …
Allez à leur rencontre, interrogez les sur leurs quotidiens, sur leurs préoccupations, faites leur part des vôtres, réactualisez le fait qu’ils sont le peuple de part ce qui nous est commun. Une fois l’illusion brisée, comment entrerai-t-il en conflit avec le peuple dont ils font partie ?

Je comprends les réticences de certains après des expériences malheureuses mais l’enjeu est trop important maintenant, nous sommes au carrefour de notre civilisation. Nous ne pouvons pas rater cette opportunité!

Il doit y avoir une révolution en effet, mais elle doit être intellectuelle, la révolution de la rue n’apportera que conflits et confusions, elle ne servira qu’à justifier plus de répression et encore plus de contrôle. Et nous savons que certaines personnes excellent dans l’art du «contrôle par le chaos ». D’ailleurs un nouvel élément vient de rentrer dans ce chaos, celui des attentats, mais chaque chose en son temps, pour l’heure réapproprions nous nos Forces de l’Ordre.

La révolution intellectuelle doit véhiculer les réponses à comment nous en sommes arrivés là et porter les germes d’un nouveau modèle affranchi des erreurs du passé.

Voici La Lettre,

La Lettre qui pourra nous sauver, ce serait un rêve éveillé pour le coup.
Cette nuit j’ai fait La lettre destinée aux Forces de l’Ordre.

J’invite chacun et chacune d’entre nous à imprimer et à envoyer La Lettre à la caserne, le commissariat, la gendarmerie, la base militaire, le poste de police de sa ville.

Tant pis si il y a doublons, triplons et même plus, ne dit-on pas qu’un mensonge répété mille fois devient la vérité, peut être que pour faire jaillir la vérité il faille la répéter autant de fois que le mensonge.

On pourra même la distribuer lors de manifestation mais idéalement, à chaque occasion, sans oublier les réseaux sociaux évidemment.

J’invite également les polyglottes à la traduire et la mettre en post sur des sites de ré-information anglais, espagnol, italien etc. …ils se l’approprieront et l’accommoderont à leurs pays.

A vos imprimantes ! Pour un avenir meilleur

df430d73a926e68d296aefd89b459815

Mesdames Messieurs les Forces de l’Ordre,

Cette lettre vous est adressée pour vous livrer un point de vue sur ce qu’il se passe dans notre société et plus globalement dans le monde. Elle vous est adressée tout spécialement à vous, policiers, gendarmes, militaires car vous détenez les clés du monde de demain

Nous vivons à l’heure où la perception de ce coronavirus dicte les décisions politiques de la planète.

En préambule je rappelle que le monde du vivant est en perpétuel ajustement, que notre ADN humain est composé d’environ 8% d ADN viral et que lorsque l’on croque une pomme ou un sandwich l’unité pour compter le nombre de virus est le milliard.

Que la grippe de Hong Kong en 1969 a fait plus de 31 000 morts en France, alors que nous étions 50 millions contre 70 aujourd’hui, sans qu’il n’y ait eu de bouleversements sociétaux et législatifs.

La réalité est que ce Covid n’est pas une menace pour l’humanité, la proportion des personnes susceptibles d’en décéder est infime ( il n’y aura pas plus ou à peine plus de mort en 2020 que les années précédentes).

La réalité est que nos gouvernements successifs ont fermés plus de 60 000 lits ces 15 dernières années avec une démographie en hausse. (Castex y a joué son rôle)

La réalité est que l’hôpital est à l’agonie malgré les multiples manifestations et appel à l’aide des hospitaliers, trop souvent méprisés par le pouvoir.

La réalité est que la majeure partie des personnes qui rentrent en réanimation n’auraient pas eu accès à celle-ci il y à peine 20 ans et cela ne choquait personne.

La réalité est que 90% des décès imputés au Covid sont surtout le fait d’une autre pathologie chronique, et que l’âge moyen des décès est de 84 ans, or en France l’espérance de vie est de 79 ans pour les hommes et 85 pour les femmes.

La réalité est que des traitements existent (pour exemple: la mère de Renaud MUSELIER président de la région PACA, 93 ans, a contracté le Covid sous chimiothérapie pour cancer, s’en est sortie après un passage à l’IHU de Marseille)

Oui certaines réa sont débordées (comme chaque année), pas à cause du Covid mais à cause de la gestion désastreuse de nos politiques, le comble étant que malgré l’épisode du printemps des lits ont été fermés depuis. Je salue les équipes de réa qui font de leurs mieux avec les peu de moyens qu’on leur donne, le Covid est juste un catalyseur de cette agonie, agonie récupérée pour servir d’autres intérêts que celle de la santé publique.

Aujourd’hui on nous fait croire qu’une urgence sanitaire mondiale justifierait des nations régies par la loi martiale, à grands coups de décrets sans passer par le parlement ni le sénat et encore moins par referendum, qui est la quintessence de la démocratie.

Et c’est là que vous, policiers, gendarmes, militaires entrez en jeu, aujourd’hui vous avez un rôle majeur dans l’avenir qui se dessine, vos choix détermineront la suite de notre histoire à tous.

Les États-Unis sont rentrés en guerre contre le Vietnam suite à une attaque imaginaire contre un bâtiment de guerre américain. Conflit qui se terminera dix ans plus tard, en 1975, après d’innombrables catastrophes humanitaires.

Hitler entraîna son peuple vers le troisième Reich en prétendant que les communistes avait incendié le parlement, il s’en suivi la proclamation de la Reichstagsbrandverordnung, (*) qui suspend sine die les libertés individuelles. La suite vous la connaissez …

Messieurs les militaires faite en sorte que l’histoire ne se répète pas.

Ne devenez pas les «hommes qui ont obéi aux ordres» en occultant les conséquences.

Ne devenez pas dans l’histoire ceux qui ont permis à une poignée d’individus avec des prétextes fallacieux d’opprimer et de contrôler l’ensemble des peuples.

Peuple dont vous faites partie, vous avez au quotidien les mêmes préoccupations et aspirations que la

plupart d’entre nous, prendre soin de votre foyer, vos amis, et élever vos enfant dans les meilleures conditions qui soient; tout simplement être heureux.

Aujourd’hui on nous demande de masquer nos enfant dès 6 ans! Il faut être fou pour imaginer que

ça n’aura pas de répercussions désastreuses sur le plan physiologique et psychique d’un individu en plein développement,

Cette dictature sanitaire sous couvert de protection de l’individu en plus de ses incohérences n’a aucun sens.

Alors s’il vous plaît messieurs les forces de l’ordre, désobéissez, désobéissez à ce qui n’a aucun sens.

Il y a-t-il un sens à faire une attestation pour emmener ses enfants à l’école?

Il y a-t-il un sens à faire une attestation pour aller travailler?

Il y a-t-il un sens à faire une attestation pour aller acheter de quoi se nourrir?

Il y a-t-il un sens à faire une attestation pour aller faire un jogging?

En vérité on cherche à écraser le peuple, à le soumettre par la peur, par la peur du virus, par la peur de la sanction, par la peur des gens d’armes.

Alors s’il vous plaît, ne soyez pas prompt à verbaliser ce qui n’a aucun sens, ne vous coupez pas du peuple avec l’application de lois absurdes.

Il n y a pas si longtemps pourtant, quand un père ou une mère disait mon fils/ma fille est dans les Forces de l’Ordre cela inspirait le respect, la réussite, aujourd’hui quand est-il?

Après des années de corruption politiciennes votre métier a perdu ce qui le rend noble, il n’est plus en ordre justement.

Redonnez de la noblesse à votre métier, remettez les choses en ordre!

Les criminels les plus dangereux et vous le savez, sont en cols blancs.

Ces politiques qui nous mentent et les médias qui colportent leurs mensonges méprisent le peuple, du fait de leur positions privilégiée dans ce système, jamais ils n’oseront le critiquer et encore moins combattre ses dysfonctionnements, la place est trop bonne. Depuis que le crime de «haute trahison» n’existe plus dans le code pénal certain ont quartier libre. Ayez conscience que pour l’heure vous pouvez être le bras armé de quelques politiciens véreux obéissant à des intérêts privés.

Vous êtes le peuple, ne vous mutilez pas, reconnaissez votre appartenance au peuple.

Aujourd’hui vous êtes choyés par le pouvoir car vous êtes le rempart entre le politique corrompu et le peuple. Mais demain ce seront vos enfants qui seront dans cette expérience d’ingénierie sociale pensée par des psychopathes.

Ils vivront dans une société digne des meilleurs films de science-fiction avec une petite élite à l’abri de tout, contrôlant tout et jouissant de tous les privilèges, tandis que le peuple pataugera dans sa mouise.

Aujourd’hui ce coronavirus et l’espèce humaine ont trouvé un nouvel équilibre, il est à ce jour une des infections respiratoires les moins sévères, je le mesure quotidiennement dans ma pratique hospitalière.

Peut-être le Covid 21, ou le 22, ou le 23 sera réellement dangereux pour l’humanité, mais aujourd’hui il est aisé de voir que la réponse à cette menace ne colle pas, quelque chose ne tourne pas rond. Je ne parlerai pas des masques (muselières)et du confinement il y aurait tellement à dire…

Bien évidement il faut protéger nos anciens et les personnes fragiles, ce que nous faisions d’instinct de toute façon, «je ne te fais pas la bise j’ai un rhume», combien de fois l’avons-nous entendu?

Mais en attendant Mesdames Messieurs des Forces de l’Ordre, policiers, gendarmes, militaires, je vous en prie faites preuve de discernement et n’obéissez plus aveuglement à des personnes incompétentes ou malhonnêtes. N exprimez pas rancœur ou frustration de manière horizontale vers le peuple, la violence de votre quotidien est le fait des choix des décideurs, elle vient d’en haut. Remettez de l’ordre dans ce chaos, faites que nous allions dans le bon sens, que les criminels soit incriminés et rapprochez-vous du peuple dont vous faites partie. Un jour un Général remit la France sur pied…

Un dernier mot, je vous invite à consulter le site Profession Gendarme

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire Albert Einstein

citation-guerre-albert-einstein

Notes de la rédaction de Profession-Gendarme : 

– Vous pouvez retrouver cette lettre sur le site des Moutons enragés.

(*)  La Reichstagsbrandverordnung (décret de l’incendie du Reichstag), ou, sous sa dénomination officielle la Verordnung des Reichspräsidenten zum Schutz von Volk und Staat vom 28. Februar 1933 (décret du président du Reich du pour la protection du peuple et de l’État), est un décret pris, à l’instigation d’Adolf Hitler, par le président de la République de Weimar, Paul von Hindenburg, à la suite de l’incendie du Reichstag du .

Elle annule l’essentiel des libertés civiles et politiques établies par la Constitution et est la première disposition législative qui ouvre la voie à l’établissement du pouvoir total des nazis, notamment au travers de l’élimination de leurs opposants réels ou potentiels.

Capture d’écran 2020-11-14 à 14.06.30

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *