4 documents à votre attention par le Général Dominique Delawarde

Bonjour à tous,

Aujourd’hui quatre documents à votre attention.


1 – L’échiquier mondial par XM : La Turquie, puissance d’équilibre ?

2 – Un très court article de Ouest France du 13 janvier dernier amène de l’eau au moulin du plus célèbre géopoliticien états-unien John Mearsheimer, qui affirme que le lobby pro-Israël (AIPAC) travaille activement à l’orientation de la politique étrangère américaine dans un sens pro-israélien, qu’il exerce des pressions efficaces sur le Congrès, les présidents et leur administration et qu’i l jouit d’une influence considérable sur l’université et les médias.

https://www.amazon.fr/lobby-pro-isra%C3%A9lien-politique-%C3%A9trang%C3%A8re-am%C3%A9ricaine/dp/2707157015

AIPAC ? lire attentivement dans wikipédia ses objectifs qui confirment les propos de Mearsheimer. https://fr.wikipedia.org/wiki/American_Israel_Public_Affairs_Committee

Mearsheimer n’est pas le seul à avoir évoqué le poids du Lobby pro-Israël aux USA. Dans un article du Monde Diplomatique d’Août 1989, le journaliste français Serge Halimi disait déjà à peu près la même chose.

https://www.monde-diplomatique.fr/1989/08/HALIMI/9427#tout-en-haut


Dans l’article d’Ouest France, On apprend que le très respecté Kenneth Roth, patron pendant 29 ans de l’ONG de défense des droits humains Human Rights Watch, s’est vu refuser un poste dans la prestigieuse université américaine d’Harward. « Pas question d’effaroucher les riches donateurs pro-israéliens » (selon Ouest France). En clair, ce serait ces riches donateurs pro-israéliens qui décideraient de faire obstacle à l’attribution des postes de professeur en université si ceux ci n’encensent pas suffisamment l’état hébreu ou osent émettre des réserves sur son comportement .

Harvard écarte l’iconique défenseur des droits humains, jugé trop critique d’Israël


https://www.ouest-france.fr/monde/droits-de-l-homme/harvard-ecarte-l-iconique-defenseur-des-droits-humains-trop-critique-d-israel-cdde276a-929f-11ed-ab73-c9410301d337

Contrairement à une opinion très répandue, ce ne serait donc pas le cul qui mène le monde, mais l’argent des milliardaires américains (dont les nombreux milliardaires pro-Israël) qui font la pluie et le beau temps dans la politique étrangère, dans les universités et dans les médias états-uniens. Qu’est-ce que vous étiez t eux qui décident donc (en coulisse bien sûr) de la paix ou de la guerre dans le monde puisque ce sont eux qui portent les politiques au pouvoir par l’action des médias qu’ils contrôlent et qui façonnent l’opinion publique et par les soutiens financiers .

Le plus amusant de l’affaire Kenneth Roth évoquée par Ouest France, c’est sa suite et sa fin.

Kenneth Roth qui avait des partisans influents a réussi en quelques jours à faire enfler une polémique importante sur les raisons de son éviction. Jugeant probablement que tout le bruit fait autour de cette affaire, y compris hors des frontières états-uniennes, pouvait être contre-productif pour la réputation de l’université, voire pour la cause d’Israël, Harvard est revenue sur sa décision très controversée. Tout est bien qui finit bien.

Harvard revient sur son refus de nommer un critique d’Israël comme enseignant

https://www.journaldemontreal.com/2023/01/19/harvard-revient-sur-son-refus-de-nommer-un-critique-disrael-comme-enseignant

3 – Dans le même ordre d’idée, un article de Mendelsohn Moses dans Réseau International, nous rapporte la rocambolesque éviction de son parti d’un influent membre du parlement britannique qui a, entre autres fautes graves , porté atteinte à plusieurs reprises à la politique très pro-Israël du gouvernement de sa majesté et qui a, en outre, changé d’avis sur le vaccin qu’il s’é tait fait pourtant inoculer avec enthousiasme .

Pour l’auteur de l’article que je connais bien, The Lobby (en l’occurrence celui des «Conservative Friends of Israel», directement piloté par l’ambassade d’Israël au Royaume Uni, et dont la chaîne TV qatarienne Al Jazeera nous a révélé l’existence et le fonctionnement, aurait été à la manœuvre contre Andrew Bridgen.

Andrew Bridgen, parlementaire Tory suspendu car « coupable » d’avoir posé la question des effets secondaires des « vaccins » anti-covid

Pour aller au bout des deux informations ci-dessus, il faut noter que Kenneth Roth et Mendelsohn Moses sont tous deux membres de la communauté dont ils critiquent, à bon escient, les actions, lorsqu’elles sont répréhensibles. On pourrait les qualifier de «Justes».

4 – Ci-dessous le Bulletin N°117 hebdomadaire de Xavier Moreau . Dédollarisation, Blast vs Wagner, nouveau Gamelin. 19.01.2022.

A chacun de se forger son opinion, bien sûr.

Général Dominique Delawarde

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *