200 gendarmes sur la D 1016

23 postes de contrôles étaient répartis à toutes les sorties de la D 1016.

 

Impossible, hier entre 12 h 30 et 15 h 30, de sortir de la D 1016 sans croiser une patrouille de la gendarmerie. Le colonel Marc Boget, commandant du groupement de gendarmerie de l’Oise y organisait une vaste opération de surveillance. Près de 200 gendarmes du département et trois équipes cynophiles, avec l’appui de la section aérienne, étaient répartis sur 23 postes de contrôle entre Clermont et Chantilly. L’objectif principal : « Chasser le délinquant de cet axe fréquenté sur un créneau horaire où l’on constate un maximum de cambriolages », annonce le colonel Boget. Car contrairement aux idées reçues, les cambriolages ont désormais davantage lieu en journée, lorsque les maisons sont vides.

Pendant trois heures, des gendarmes en voitures et motos banalisées ainsi qu’un hélicoptère étaient chargés de repérer et amener jusqu’au point de contrôle les comportements suspects roulant sur la D 1016 où il est compliqué pour les forces de l’ordre de faire des contrôles car il est difficile d’arrêter les gens. « Ce genre d’opération est organisé une fois tous les mois et demi », indique le colonel Marc Boget.

Aucune équipe de cambrioleurs n’a été interpellée pendant l’opération. « Mais cela a permis de limiter le nombre de cambriolages constatés dans cette zone », assure la gendarmerie. Près de 86 infractions ont également été relevées.

Une action de répression que la gendarmerie a doublée avec une action de prévention en distribuant 1 200 flyers avec des consignes de précaution et les conduites à tenir lorsqu’on est victime de cambriolage.

Source : Courrier Picard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.