Refus d’obtempérer, gendarme renversé à Beaufort : le conducteur avait 3,35 g d’alcool dans le sang

Le véhicule en question. / © Gendarmerie du Jura
Le véhicule en question. / © Gendarmerie du Jura
La gendarmerie du Jura lance un appel à témoins, ce lundi 15 janvier, pour tenter de définir les responsabilités d’un conducteur soupçonné d’avoir renversé et blessé gravement un gendarme. L’auteur présumé des faits avait consommé une importante quantité d’alcool avant l’accident.
Dernière minute : le conducteur soupçonné d’avoir renversé puis roulé sur un gendarme à Beaufort était très fortement alcoolisé au moment des faits. Les mesures effectuées ont révélé qu’il avait 3,35g d’alcool dans le sang. « On s’oriente vers une ouverture d’information judiciaire mardi. Sa garde à vue va être prolongée » nous a expliqué Jean-Luc Lennon, procureur de la République de Lons-le-Saunier.

Le gendarme percuté souffre de 15 fractures, notamment aux côtes. « Il a été renversé, puis le conducteur lui a roulé dessus » a précisé le procureur. Le foie et les poumons auraient également été touchés. Son pronostic vital n’était pas engagé mais sa situation reste très préoccupante.

Rappel des faits

Dimanche, aux alentours de 14h30, un accident s’est produit au niveau de Beaufort, dans le Jura, à la suite d’un refus d’obtempérer. La gendarmerie effectuait un contrôle routier. Un conducteur aurait renversé un gendarme qui se trouvait sur le bord de la route, avant de s’enfuir. Le chauffard présumé a été interpellé à son domicile quelques heures après le drame.

« La plaque du véhicule conduit les gendarmes route de Mallerey, dans le village de Trenal » expliquent nos confrères du Progrès. L’homme a été placé en garde à vue.

Une procédure a été lancée par la brigade de recherches pour tenter de définir les responsabilités du conducteur jurassien.

« Si dans l’après-midi du 14 janvier 2018, vous avez été témoin du comportement dangereux de la part du conducteur d’un véhicule Renault Kangoo blanc (voir photographie ci-dessous) cherchant à fuir une patrouille de gendarmerie, sur le secteur compris entre Lons le Saunier et Beaufort (39), votre témoignage peut être déterminant » explique la gendarmerie sur sa page Facebook

Source et photos : France V Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>