Quand on analyse bien la situation, voici ce que cela donne

Un camarade m’écrivait ceci en mars 2020, je crois que son texte est toujours d’actualité :

ETL-dOWWsAAcH4J

Quand on analyse bien la situation, voici ce que cela donne:

- La prétendue « pandémie mondiale » n’est finalement qu’un virus made in Européen, qui ne sévit quasi-principalement que sur les pays de cette alliance politique: le Coronamescouilles est tellement sélectif qui ne s’en prend même pas aux grandes puissances ;
- Les pays hors UE se protègent de ce rhume/bronchiteux (et de la bêtise des français) en fermant leurs frontières à tout ce qui vient de l’UE;
- On nomme une maladie bénigne « Pandémie », on lui attribue un petit nom (Covid 19), on tabasse les idiots à coup de BFMTV et les gens deviennent égoïstes, agressifs et font preuve du même discernement qu’une huître sous tranxène;
- On lance des fakes sur les réseaux sociaux (style les vidéos de blaireaux qui « connaissent tous quelqu’un de bien placé ») et l’humain se transforme en une balance faisant passer Klaus Barbie pour un grand humaniste;
- On s’assoie sur toutes les valeurs nationales en étouffant la solidarité, la pensée propre et toute tentative d’action commune.

A titre d’exemple, des gens sont en vacances aux US, ils y restent plusieurs semaines et quand ils reviennent chez eux avec le Corona, c’est parce qu’ils sont restés deux heures à l’aéroport de Paris…

La suite, on la connait: après avoir relégué au stade de poison la chloroquine (utilisée depuis 80 ans) et passé sous ordonnance l’aspirine (Efferalgan, doliprane), un vaccin miracle va surgir subitement des laboratoires français (du poison dont on aura obligation d’injection), les dirigeants nous auront sauvés « selon les médias ».

Quand on se réveillera, on aura une puce sous la peau, nous n’aurons quasiment plus de droits civiques, les lois seront plus dures (car jugés « préventives » à tout nouveau « danger »).

On se dira que ,finalement, les 20 cms que nous nous serons pris dans la fourrure étaient nécessaire à notre salut.

Personne ne constate l’absurdité de devoir s’autoriser soi-même une sortie en imprimant une attestation obligatoire, je pense que les instigateurs de ce scénario absurde doivent quand même bien se marrer devant l’imbécillité de l’humain qui s’exécute sans sourciller.

Apprendre à distinguer le bien du mal et le vrai du faux n’est finalement pas compliqué.

Il suffit d’arrêter d’être con: contester l’évidence, c’est confirmer ton état d’esprit. Reste dans le troupeau, subi, ne te plains surtout pas et arrête de te prendre pour quelqu’un de bien,  parce qu’on te fait croire que rester chez toi à boire et à bouffer comme un porc, c’est être un héros.

Update du 25/03/2020:

Ici, à la Réunion, on s’affole pour 183 cas de grippe (pardon, « Covid 19″), soit 0,02% de la population, alors qu’une grippe touche chaque année entre 02 et 08 millions de personne.  Rien qu’en France métropolitaine (8,5 % de la population). Nous ne parlerons même pas des 25.000 personnes qui meurent de faim dans le monde au quotidien, car comme m’ont dit ouvertement certains (je cite):

« Ils sont loin, c’est leur destin, on ne peut rien pour eux… »

Le Corona est sans nul doute le virus qui révèle au grand jour l’égoïsme et la bêtise humaine.

David

What do you want to do ?

New mail

Moutons de Panurge..? - QUE CHERCHEZ-VOUS ?
Extraits d’un livre écrit par un contemporain de la 1789 qui en savait long sur ce qui nous arrive aujourd’hui. Comme quoi, c’est programmé de longue date.
Les voici :
« Mémoires pour servir à L’Histoire du Jacobinisme » écrits de 1793 à 1798 par Augustin Barruel qui a vécu en direct la révolution de 1789.
Il faut préciser qu’Augustin Barruel était documenté d’une manière très précise soit par des écrits interceptés, soit par des confidences absolument sûres et que ses mémoires ne sont pas une œuvre d’imagination.
Voici ce qu’il nous disait déjà en son temps :
 … / Je montrerai que la Révolution a été ce qu’elle devait être dans l’esprit de la secte, que tous ses forfaits ne sont qu’une suite nécessaire de ses principes, et que, bien loin de préparer dans le lointain un avenir heureux, elle n’est qu’un premier essai qui doit s’étendre à l’univers entier.
Je sais qu’il faut des preuves quand on dénonce des complots de cette nature et de cette importance, je les ai extraites plus spécialement des confidences et des archives même des conjurés. Assuré de ces preuves, je ne crains pas de dire aux peuples :
« A quelque religion, à quelque gouvernement, à quelque rang de la société que vous apparteniez, si le Jacobinisme l’emporte, si les projets de la secte s’accomplissent, c’en est fait de votre religion, de votre gouvernement, de vos lois et de vos propriétés. Vous avez cru la révolution terminée en France, et la Révolution en France n’est qu’un premier essai des Jacobins dont les vœux, les conspirations s’étendent sur l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie, sur toutes les nations comme sur la nation française.
Qu’on ne se hâte pas de crier au fanatisme, je n’en veux ni dans moi, ni dans mes lecteurs ; je veux qu’on juge de mes preuves avec tout le sang-froid qu’il m’a fallu pour les recueillir ; je suivrai, pour dévoiler les conspirations que je dénonce, le même ordre que la secte a suivi pour les tramer et je commencerai par celle qu’elle a formée d’abord et qu’elle poursuit encore contre toute la religion de l’évangile et que j’appelle Conspiration antichrétienne. /…
(Augustin BARRUEL, « Mémoires pour servir à L’Histoire du Jacobinisme » abrégé par E. PERRENET, Pages 7 et 8 )
… / On retrouve les mêmes étapes au point de vue social :
— Première étape, établissement de la République ; deuxième étape, suppression de l’indépendance de la magistrature, affaiblissement des études juridiques, de l’autorité, de la famille, de la discipline militaire.
C’est à celle-là que nous en sommes actuellement et nous marchons à pas de géant vers la troisième période : anéantissement complet de la famille par la suppression du mariage, suppression de l’autorité paternelle ou même maternelle par la mainmise de l’état sur l’enfant, suppression de l’armée par la création de gardes civiques et enfin suppression de la propriété, d’abord par les monopoles d’état et le collectivisme et au besoin par la spoliation brutale.,
… / Ils tentent aujourd’hui, au moyen de l’instruction primaire savamment dirigée, de franchir une autre période dans laquelle ils s’efforcent de déchristianiser complètement le pays en substituant à un libéralisme plus ou moins religieux le déisme, ou l’athéisme, ou le septicisme, ou, au pis aller, une indifférence absolue en fait de religion qu’ils qualifient d’aréligiosité. /…
(Augustin BARRUEL, « Mémoires pour servir à L’Histoire du Jacobinisme » abrégé par E. PERRENET, Page VIII de l’introduction).
Un lien vers le scan du livre d’Augustin Barruel :
What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>