Notre-Dame-des-Landes. Le Premier ministre rend hommage aux gendarmes

632a61c96e6335b26ba901c0657f9b81-notre-dame-des-landes-l-hommage-aux-gendarmes-du-premier-ministre_0Édouard Philippe a échangé avec les gendarmes déployés sur la Zad depuis lundi, dans le cadre des opérations d’expulsions à Notre-Dame-des-Landes. | FRANCK DUBRAY / OUEST-FRANCE

Vendredi 13 avril, Édouard Philippe s’est rendu à Saint-Etienne-de-Montluc, près de Nantes, afin de saluer le travail des forces de l’ordre qui ont procédé aux expulsions sur la Zad, depuis lundi.

« Les gendarmes ont été exposés à une violence préparée. Nous saluons la grande maîtrise et la grande vigilance dont ils ont fait preuve » , a indiqué le Premier ministre lors d’un point presse express, à 18 h 30, à l’école du Gaz, le poste de commandement de la gendarmerie basé à Saint-Etienne-de-Montluc, au sud de Notre-Dame-des-Landes.

Lors de sa visite avec le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, le chef du gouvernement a souhaité un bon rétablissement aux gendarmes blessés présents. Au total, ils sont une cinquantaine à avoir été touchés depuis le début de la semaine.

f423d789fc2064bb2484ec24e45f3c09-notre-dame-des-landes-l-hommage-aux-gendarmes-du-premier-ministre_1Edouard Philippe, dialoguant avec un gendarme blessé lors des opérations dans la Zad. | FRANCK DUBRAY / OUEST-FRANCE

Vendredi 13 avril, Édouard Philippe s’est rendu à Saint-Etienne-de-Montluc, près de Nantes, afin de saluer le travail des forces de l’ordre qui ont procédé aux expulsions sur la Zad, depuis lundi.

« Les gendarmes ont été exposés à une violence préparée. Nous saluons la grande maîtrise et la grande vigilance dont ils ont fait preuve » , a indiqué le Premier ministre lors d’un point presse express, à 18 h 30, à l’école du Gaz, le poste de commandement de la gendarmerie basé à Saint-Etienne-de-Montluc, au sud de Notre-Dame-des-Landes.

Lors de sa visite avec le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, le chef du gouvernement a souhaité un bon rétablissement aux gendarmes blessés présents. Au total, ils sont une cinquantaine à avoir été touchés depuis le début de la semaine.


Edouard Philippe, dialoguant avec un gendarme blessé lors des opérations dans la Zad. | FRANCK DUBRAY / OUEST-FRANCE

« La main tendue du gouvernement »

Édouard Philippe a indiqué :  « Les objectifs sont atteints. 29 squats ont été évacués. »  Il a rappelé que « la main tendue du gouvernement est toujours là. »  Un délai supplémentaire a été accordé pour les procédures de régularisation, les zadistes ont jusqu’au 23 avril 2018 pour déposer  « un formulaire simplifié » d’installation agricole.

Notre-Dame-des-Landes : notre direct du vendredi 13 avril 2018

Au-delà de cette date,  « des poursuites pénales pourront être engagées » . Le Premier ministre a continué en indiquant que  « l’État n’acceptera pas la réoccupation des sites. Ceux qui participeraient à ces opérations s’excluraient des possibilités de régularisation. »

Une déclaration, pas de questions

Les journalistes n’ont pas pu le questionner à l’issue de son allocution.

Capture d’écran 2018-04-14 à 15.39.11Sur Twitter, le ministre de l’intérieur Gérard Collomb a affirmé  « son soutien aux 2 500 femmes et hommes mobilisés qui œuvrent depuis lundi avec professionnalisme et rigueur au rétablissement de l’ordre républicain. »

Capture d’écran 2018-04-14 à 15.40.14Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>