Maggy Biskupski a envoyé avant sa mort des messages à ses parents

9dd09ff6983156947949d988cd302

La présidente de l’association Mouvement des policiers en colère s’est suicidée lundi soir à son domicile, dans les Yvelines, avec son arme de service.

Au lendemain de la mort de Maggy Biskupski, lundi soir à son domicile de Carrières-sous-Poissy, dans les Yvelines, les hommages se multiplient, ainsi que les questions. La piste du suicide a été très tôt privilégiée par les enquêteurs. D’après nos informations, la policière de 36 ans, qui présidait l’association Mobilisation des policiers en colère, s’est suicidée avec son arme de service.

Dans la journée qui a précédé sa mort, elle a envoyé des SMS à ses parents et au vice-président de l’association, dans lesquels elle évoquait notamment des conflits internes aux policiers en colère, et confiait ses problèmes avec le mouvement.

Une enquête sur sa mort a été ouverte par le parquet de Versailles et confiée à la sûreté départementale des Yvelines.

Source : & Vidéo : BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>