L’humiliation : un péché mortel

Nous ne devrions humilier aucun peuple ni personne car l’humiliation ne s’oublie jamais. L’effet de boomerang peut mettre des secondes ou des années pour venir frapper les responsables d’un tel acte.

Pour illustrer ce propos, rappelons-nous tout simplement l’histoire du vase de Soissons.

En 486, Clovis, jeune roi des Francs, gagne la bataille de Soissons contre l’Empereur romain Syagrius. Ce roi, pas encore baptisé, promit pourtant à Rémi, évêque de Reims, de lui restituer un vase religieux d’une exceptionnelle beauté qui faisait partie du butin que devaient se partager les soldats francs suivant leurs traditions.

Mais un soldat- que l’on dit arrogant- préféra briser le vase avec une hache plutôt que le donner, hors part, à Clovis.

Humilié de ne pouvoir tenir sa promesse envers le futur Saint Rémi, Clovis, un an plus tard, en 487, lors d’une inspection des troupes sur le Champs de mars, reconnut le soldat qui l’avait outragé et lui fendit le crâne de la même façon que le vase en lui disant : « Ainsi as-tu traité le vase de Soissons ! ».

Pourquoi mentionner cette histoire aujourd’hui ? Parce que l’on continue à humilier les peuples même dans les pays développés. En voici quelques exemples :

L’ONU sans le Canada

Je vous l’avais dit dans un de mes derniers articles : Justin Trudeau, 1er ministre du Canada détruit petit à petit son peuple en le désarmant intellectuellement et physiquement. Mais non seulement il le désarme mais aujourd’hui, il l’humilie.

En effet, le 17 juin, le Canada n’a pas été choisi pour posséder un siège au Conseil de Sécurité de l’ONU devant la Norvège et l’Irlande. Une gifle pour le 2ème plus grand pays du monde ! Les raisons sont connues mais c’est une défaite personnelle de Justin Trudeau, « le libéral et féministe » que les Canadiens doivent supporter aujourd’hui.

L’ONU n’est pas forcément un organisme « recommandable » mais se voir « montrer la porte ainsi » comme disent les Québécois, n’a rien de glorieux.

Cette humiliation, certains canadiens ne l’oublieront pas. Ils auront l’occasion de le rappeler à leur 1er ministre libéral actuel lors des prochaines élections, dans deux ans, en le renvoyant … chez son coiffeur !

Et la France ?

Ne rions pas trop fort ! Ne haussons pas trop haut les épaules car la France n’est pas en reste dans ce monde de l’humiliation. Les récentes « escarmouches » entre Tchéchènes et Maghrébins à Dijon, « l’affaire Traoré » après celle des gilets jaunes font la risée des journaux étrangers Outre-Atlantique. Et si vous ajoutez l’histoire de la légion d’honneur accordée par E. Macron aux Anglais, vous pénétrez alors, à grande vitesse, dans le monde de l’humiliation.

Avoir oublié Mers El Kébir où 1295 marins français périrent dans ce port oranais par une attaque surprise des Anglais en juillet 1940 et déclaré « génocide » les actions militaires de la France en Algérie (1958-1962) puis montré du doigt sa police, Emmanuel Macron, lui aussi, humilie son propre pays, ses soldats, ses marins, ses policiers et tous les Français partis faire rayonner la culture française hors de la métropole.

En France comme au Canada, de nombreux citoyens se souviendront de ces humiliations lors des prochaines élections pour chasser du pouvoir ces jeunes gouvernants incultes qui méprisent le sens de l’honneur.

 

Patrice Sautereau du Part

Correspondant VPF Québec- Canada

Source : Volontaires Pour la France

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>