Épidémiologiste en chef de la Suède : Le port d’un masque facial est « très dangereux »

1598078530

Le principal expert suédois du coronavirus a averti qu’il est « très dangereux » d’encourager les gens à porter un masque facial, car cela donne un faux sentiment de sécurité mais n’endigue pas efficacement la propagation du virus.

« Il est très dangereux de croire que les masques faciaux vont changer la donne en ce qui concerne le COVID-19 », a déclaré Anders Tengell, qui a supervisé la réponse de la Suède à la pandémie tout en résistant à toute forme de confinement ou à toute obligation de port de masque.

« Les masques faciaux peuvent être un complément à d’autres choses lorsque d’autres choses sont en place en toute sécurité », a ajouté M. Tengell.

« Mais commencer par porter des masques faciaux et penser ensuite que vous pouvez encombrer vos bus ou vos centres commerciaux, c’est certainement une erreur », a-t-il poursuivi.

Tegnell s’est constamment prononcé contre l’utilisation de masques, déclarant le mois dernier que « avec la diminution très rapide du nombre de personnes en Suède, nous ne voyons pas l’intérêt de porter un masque en Suède, même pas dans les transports publics ».

« Les résultats obtenus grâce aux masques faciaux sont étonnamment faibles, même si tant de personnes dans le monde en portent », a insisté M. Tengell.

« Je suis surpris que nous n’ayons pas plus ou mieux d’études montrant les effets réels des masques. Des pays comme l’Espagne et la Belgique ont fait porter des masques à leurs populations, mais le nombre d’infections a quand même augmenté », a également déclaré l’épidémiologiste.

La Suède, qui n’a appliqué aucune mesure de confinement obligatoire, a vu ses cas de coronavirus et ses décès ralentir à un rythme très lent.

« Le fait que la Suède soit parvenue à ces niveaux est très prometteur », a déclaré M. Tegnell, ajoutant que « les courbes diminuent et celles des personnes gravement malades commencent à se rapprocher de zéro ».

Comme l’a reconnu Newsweek au début du mois, le taux de mortalité du COVID-19 en Suède est inférieur à ceux de l’Espagne, du Royaume-Uni et de l’Italie, pays qui ont tous imposé un confinement.

La chute du PIB suédois de 8,6 au deuxième trimestre 2020 est également beaucoup moins sévère que la moyenne de 12,1 enregistrée dans la zone euro, laissant le pays scandinave « en bien meilleure forme que le reste de l’Europe ».

Voir aussi:

Un scientifique Israélien fait d’énormes révélations sur le coronavirus

Source : ZE Journal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>